Microsoft : Le moteur de recherche Bing pour Gallica

Clément Solym - 06.10.2010

Edition - Bibliothèques - indexer - livres - gallica


Hier soir, l'invitation, aujourd'hui, les informations et demain... la présentation. Tout va tellement vite de nos jours. Et pour trouver l'information, c'est encore plus rapide...

Bing, anciennement Live Search ou encore connu sous d'autres petits noms, est le moteur de recherche de Microsoft, présenté au public le 1er juin 2009. Or, comme nous l'annoncions, un accord entre Microsoft France et la BnF sera présenté demain, et concernerait, selon Livres Hebdo (article sous abonnement), la plateforme Gallica.

En effet, avec plus d'un million de documents en consultation en ligne, dont plus de 800.000 en mode texte (livres, périodiques, revues et journaux, etc.), la bibliothèque numérique avait grandement besoin d'un outil d'indexation permettant de pouvoir s'y repérer. C'est ici qu'interviendrait Microsoft.


Pardon, qu'interviendra Microsoft. En l'occurrence, ni à la BnF, ni chez l'éditeur de logiciel on ne souhaite confirmer l'information, préférant garder toute la pleine mesure de cette annonce pour demain soir.

Alors que la BnF n'avait, dans le rapport Tessier, pas exclu du tout de travailler avec Google pour la numérisation de fichiers, il semble bien que ce soit plutôt avec le moteur de recherche de Microsoft que l'établissement décide de collaborer pour indexer ses ouvrages. Selon le bon vieil adage qui dit qu'un livre mal rangé est un livre perdu, évidemment.

Pour le moment, aucune indication technique sur la manière dont sera implémenté le moteur Bing dans le site de Gallica. Et nos confrères de La Tribune avaient d'ailleurs dévoilé, en 2009 que la BnF était en collaboration avec Google pour utiliser son moteur de recherche pour le site, en interne. L'affaire dévoilée aurait fait capoter les discussions. (La tribune)

Pour Bing, il avait été question de devenir le moteur de recherche par défaut sur iPhone dans le courant du mois de janvier, avant finalement que Google ne l'emporte sur ce point. Mais dans tous les cas, Microsoft a bien du mal à imposer son moteur, bien que Google ait récemment reconnu qu'il le reconnaissait comme le principal concurrent...