medias

Mieux qu'un emploi fictif, Amazon invente la contrefaçon de livre fantôme

Nicolas Gary - 11.03.2017

Edition - Les maisons - amazon livre éditeur - Salaud élu Julien Aubert - livre politique député


Le roi Algorithme a-t-il perdu la boule ? Ces opérations de calcul qui font la fierté des GAFA, et la base de leur système de fonctionnement peuvent déraper drôlement. C’est ainsi que celui d’Amazon a cédé à la mode actuelle – celle des emplois fictifs. Logiquement, la société de Jeff Bezos, qui aime tant les livres, verse donc dans le livre fictif...

 

Ghosts

dead cat, CC BY ND 2.0

 

 

En surfant au gré des vagues et des pages, quand on cherche des ouvrages analysant le monde politique, on trouve le livre de Julien Aubert, Salauds d'élus !. Ce député du Vaucluse, élu en 2012 raconte sa vie de parlementaire, dans la plus totale transparence et sa voisine de circonscription n'est autre que Marion Maréchale Le Pen. Pas évident...

 

Annoncé aux Éditions du Moment, l’ouvrage est vendu pour 49 € – un peu cher. « Un livre politique original et transparent qui fait du bien à l’action publique », dixit l’éditeur.

 

Le livre fictif

 

 

Tout cela serait cependant assez banal, si les éditions du Moment, cofondées par Yves Derai... existaient toujours. Le 4 août 2016, le tribunal de commerce de Paris a en effet prononcé la liquidation de l’entreprise. Les seuls titres que l’on devrait retrouver en vente ne pourraient être que des occasions revendues par les lecteurs, sur des marketplace.

 

Un faux vendu comme une vraie occasion !

 

C’est l’éditeur véritable du livre, Guillaume Wallut, qui soulève le problème. « Nous avions repris cet ouvrage aux éditions du Moment. Il fallait le sortir vite, avant les primaires de novembre. D’autres éditeurs le voulaient, mais ne proposaient de le sortir qu’en mars... Et nous avons bien fait : Trump a été élu dans la semaine qui a suivi, et les médias se sont emballés sur le sujet du populisme, du vote FN, des infos bidons et tout le toutim. Julien a eu beaucoup de médias, il est jeune, provincial, énarque de la même promo que Macron, tout ça stimule les journalistes. Sans parler du bazar Fillon... », nous précise l’éditeur.

 

L'ouvrage véritable

 

 

Sauf qu’Amazon refuse catégoriquement de supprimer la fiche produit présentant le livre qui n’existe pas, pour la remplacer par Salaud d'élu publié par la maison Cent Mille Milliards. « Et ça, c’est moins drôle », se désole Guillaume Wallut. 

 

Il poursuit : « On écrit à Amazon depuis octobre 2016... Hachette Livre qui nous distribue depuis décembre aussi. En vain ! C’est incompréhensible. Parce qu’on en vend, modestement, on est inconnu, on imprime à la demande : on en est à pas moins de 800 exemplaires en 4 mois, et sans Amazon... »

 

Yves Derai : le livre d’actualité subit doublement la crise de la presse 

 

Et pas faute d’avoir multiplié les notifications de violation de droits, pour ne recevoir de la part d’Amazon que des mails accusant bonne réception, mais sans pour autant que ne change quoi que ce soit.

 

« Nous avons multiplié les tentatives auprès d’Amazon, à la demande du service juridique de Hachette Livre, pour obtenir que soit remplacée la référence fantôme présentée sur le site par celle de Cent Mille Milliards, bien vivante. On croit rêver... »

 

Un vendeur particulier... très particulier

 

Qu’en serait-il alors des clients qui achèteraient l’ouvrage fantôme en question ? Avec un pareil prix de vente, la firme se fait gentiment plaisir, tout en étant incapable de fournir le titre à ses clients. Combien ont pu se faire ainsi abuser ? C’est en effet un particulier qui met en vente le livre et précise que l’ouvrage est une « occasion, comme neuf », tout en expliquant que le livre a un nouvel éditeur.

 

Comment cette vendeuse est-elle alors entrée en possession d’un livre qui n’a en réalité pas vu le jour dans la maison d’édition indiquée ? Combien de ventes ont d'ailleurs pu être réalisées ? Mystère. Nous avons sollicitée la vendeuse qui dispose de deux jours pour répondre. 

 

Bien plus qu’une bête erreur d’algorithme, c’est un véritable cas de contrefaçon, pourtant dénoncé par l’éditeur et pour lequel Amazon ne réagit pas.

 

« Voici ce qu’ils nous ont répondu le 28 février dernier : “Merci pour votre rapport. Amazon respecte les droits d’autrui et exige des vendeurs tiers, dont les informations sont hébergées sur notre site, qu’ils en fassent de même. Tous les rapports sont examinés par nos équipes d’enquêteurs. Nous vous informerons par e-mail lorsque la révision de votre rapport sera terminée.” Du mail sympa, concerné, attentif, personnalisé, pas du tout robotisé... »

 

Et clairement, une véritable équipe de fins limiers et enquêteurs...

 

 

mise à jour :

 

La vendeuse nous a répondu, avec un message à en marcher sur la tête : « Je m'étais servie d'une annonce approchante mais vide, en précisant que l'éditeur était différent. Je viens de corriger cela en créant une annonce exacte avec le véritable éditeur. J'ai lu ce livre. Pour entrer en possession de celui-ci, je me suis tout bonnement transporté dans une librairie, où il est probablement encore en vente actuellement. C'est un livre d'occasion, vendu à un prix non réglementé par la loi Lang. »

 

L'ouvrage est désormais indisponible à la vente, mais la fiche produit existe toujours bel et bien, et ne référence pas le bon ouvrage.