Pour la première fois depuis plusieurs décennies, l'écrivain Milan Kundera va faire son retour sur les étagères des librairies, en République tchèque. La vie est ailleurs, Život je jinde, en version originale, publié en 1973 chez Gallimard, avait déjà fait l'objet d'une publication dans le pays en 1979, raison pour laquelle l'écrivain a autorisé une réédition. 




 

En raison de ses prises de position politiques, Milan Kundera fut persona non grata au sein du Parti communiste et de la République tchèque dès le début des années 1970. En 1975, il franchit le pas et s'exile de son pays natal pour se réfugier en France, où ses œuvres sont traduites depuis plusieurs années déjà. 1979 marque l'année du retrait de la nationalité tchèque à Kundera, mais aussi la publication de son dernier livre dans le pays.

 

En effet, La vie est ailleurs, de manière ironique, sera le dernier ouvrage de Kundera à paraître en République tchèque. Depuis, Kundera a appris le français, qu'il maîtrise, et l'utilise comme langue d'écriture : les traductions de ses romans en tchèque, il les refuse. 

 

« Si Milan Kundera a longtemps hésité à publier ses livres en tchèque, c’est essentiellement parce que ses romans ont souvent été interprétés par la critique tchèque dans le contexte de la réalité historique dans laquelle ils s’inscrivaient. Or, Milan Kundera a toujours considéré la littérature comme une expérience philosophique qui s’oppose à une telle lecture. C’est la raison pour laquelle il a hésité à publier ses livres en tchèque, comme il avait déjà hésité pour L’Insoutenable légèreté de l’être », explique Miroslav Balaštík, rédacteur en chef du magazine et de la maison d’édition Host, à Radio Praha.

 

Si Kundera fait une exception pour La vie est ailleurs, c'est en raison de cette précédente édition, en 1979, chez Sixty-Eight Publishers, depuis Toronto. Une édition devenue très rare aujourd'hui, ce qui a encore plus motivé l'auteur à la remettre sur le marché, dans une réédition publiée par Atlantis, maison d'édition tchèque.

 

La mort de Kundera grandement exagérée :
démasquer une fake news en 3 clics

 

Pour le reste de son œuvre non disponible en tchèque, « Milan Kundera réfléchit [...] actuellement à la manière » de la traduire dans cette langue, selon Miroslav Balaštík. Car l'écrivain avait connu plusieurs mésaventures de traduction, notamment pour celle de La Plaisanterie en français par Marcel Aymonin, en 1968 : Kundera s'était rendu compte, à la relecture, qu'Aymonin avait « fleuri » son style...




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.