Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

medias

Mille lectures d’hiver : l’écrit, l’oralité et l’écriture

Auteur invité - 13.07.2017

Edition - Société - Mille lectures hiver - livre lecture régions - événements livres lecture


Mille lectures d’hiver se définit comme une invitation à découvrir la littérature d’aujourd’hui. Cet événement artistique singulier permet aux habitants de devenir les artisans de rendez-vous littéraires. Ils sont placés sous le signe de la curiosité et du partage. Il est financé entièrement par le conseil régional Centre/Val de Loire, et déployé par Ciclic, agence du livre.



 


L’événement a vu le jour, en 2005, à la suite d’une réflexion menée, à la demande de la Région, par Georges Buisson, conservateur de la Maison GeorgeSand à Nohant et du Palais JacquesCœur à Bourges et Alain Liévaux, directeur du Centre régional du livre et de la lecture (Livre au Centre), pour initier une manifestation itinérante autour de l’écrit, de l’oralité et de l’écriture. 
 

Mille lectures d’hiver revendique l’accès aux écrits et aux paroles par le plus grand nombre, une résistance contre la déferlante consumériste de la culture par la création de nombreux petits espaces à dimension humaine, le croisement des cultures, des idées et des émotions et une prise en compte de l’étendue et de la diversité de la région, entre zones rurales et zones urbaines. 
 

« C’est une histoire simple qui se déroule en hiver », affirme sa responsable, Michèle Fontaine. « Des gens se réunissent et partagent un moment précieux et convivial. Ils sont juste un peu curieux et partants pour la découverte de la littérature de notre temps. » Une personne, dénommée « l’accueillant », invite une vingtaine de proches dans l’endroit de son choix, domicile, lieu de travail ou espace associatif.

Un comédien professionnel vient y lire à voix haute les extraits du livre d’un écrivain vivant, édité, français ou étranger. Les textes lus sont des romans, des nouvelles ou des poèmes que l’accueillant et ses invités n’ont pas choisis. La notion de découverte d’un auteur est ici fondamentale. La lecture dure une heure environ. Elle est suivie d’une discussion à bâtons rompus où chacun peut exprimer son ressenti, qu’il ait aimé le texte entendu un peu, beaucoup... ou pas du tout.

Ce temps de convivialité et d’échange se déroule autour d’une collation ou d’un buffet auquel chaque invité contribue selon son envie. L’accueillant offre le gîte et le couvert au lecteur. 
 

Au cours des onze éditions de Mille lectures d’hiver, près de six cents auteurs et traducteurs ont été lus auprès de plusieurs milliers de personnes. Au printemps, Mille lectures d’hiver s’est pour suivi, désormais avec une série de rencontres publiques consacrées au jardin secret littéraire et à l’œuvre de deux écrivains associés au projet. 

 

Ciclic, en accompagnement des professionnels
 

Ciclic soutient les structures accueillant des résidences d’auteur (durée : deux à quatre mois), par des aides plafonnées à 11 000 euros. Le dispositif « Auteurs associés » s’appuie sur des bourses de résidences destinées aux auteurs qui s’associent, sous forme de résidences en associations avec un lieu de la région Centre/Val de Loire, sur une période de quatre à dix mois.

Un soutien financier est également prévu à destination des lieux pour les actions culturelles liées au projet. L’agence initie également un labo de création, espace d’éditorialisation nu métrique et d’expérimentation dans le domaine littéraire. En 2016, 13 auteurs et 13 structures ont été soutenus, grâce à ces deux dispositifs. 
 

Les éditeurs de livres imprimés ou numériques bénéficient également d’un dispositif d’accompagnement prenant en compte leur projet d’entreprise. En CentreValde Loire, il s’agit de structures hétérogènes, de taille moyenne, souvent de création récente et à l’économie fragile. Il apparaît qu’une production de qualité et enrichie régulière ment autant que l’inscription de la structure dans une dynamique professionnelle sont les deux points essentiels au développement du secteur.

Pour prétendre à ces aides, l’éditeur doit présenter sa stratégie sur trois ans et choisir le ou les axes pour lesquels il souhaite faire une demande. Le montant de la subvention est plafonné à 15 000 euros. En 2016, 30 maisons d’édition ont été accompagnées dans leur projet d’entreprise. 

 

Gérard Alle
 

en partenariat avec Livre et lecture en Bretagne