Mille vies, le webroman gratuit des bibliothèques de Montréal

Clément Solym - 19.08.2010

Edition - Bibliothèques - lecture - internet - banq


La BANQ, ou Bibliothèque et Archives nationales du Québec, propose depuis cette semaine de retrouver en ligne un webroman, qui s'ouvre comme un vrai, mais s'écrit à mesure du temps et des mercredis qui passent. Un partenaire de luxe pour les bibliothèques publiques de Montréal qui sont à l'origine de cette initiative...
« Le site web de Mille vies est à la fois un livre, un site internet, un moyen de communiquer et assurément une belle aventure. Il s’agit du premier roman feuilleton web gratuit publié par les bibliothèques publiques. Plusieurs suggestions de lecture, plusieurs liens et de nombreuses illustrations permettent d’aller plus loin et d’en apprendre davantage sur les sujets et les thèmes abordés.

Il s’agit d’un livre augmenté. En ce sens, il déborde la simple lecture et permet d’utiliser les ressources en bibliothèques et en ligne pour en connaître davantage et poursuivre le voyage à sa façon. Si le roman est fictif, la trame historique est réelle et les pistes de recherche internet sont nombreuses et fascinantes », raconte
le site de la BANQ.
Le Devoir explique que ce texte de Molly Galloway est destiné aux adolescents et adultes. « Mille vies raconte les péripéties d'une jeune femme qui parcourt l'Amérique du XIXe siècle. Ce livre numérique, [est] illustré notamment grâce aux collections des Archives nationales du Québec. »


« Le livre numérique, tout comme l’a été le livre papier, deviendra à coup sûr un incontournable élément de la vie de tous les jours. Cette production modifie considérablement le rapport à une œuvre. Le chemin entre l’auteur et le lecteur peut être direct, instantané et même enrichi par la contribution de l’un et de l’autre. Il change le rapport entre tous les acteurs du milieu du livre et pose de sérieuses questions sur la préservation des droits et la rémunération des auteurs. La publication de Mille vies est en ce sens une véritable aventure et sera, nous l’espérons, l’objet de débats dans le cadre neutre des bibliothèques publiques. »

Milles vies
est en lecture à cette adresse.