Ministère de la Culture : le départ de Fleur Pellerin fait polémique

Cécile Mazin - 12.02.2016

Edition - Société - Fleur Pellerin - Audrey Azoulay - ministère Culture


Le départ de Fleur Pellerin du ministère de la Culture n’était pas réellement étonnant. On murmurait régulièrement, jusqu’à son départ du gouvernement, le nom de Christiane Taubira pour assurer le remplacement rue de Valois. L’arrivée d’Audrey Azoulay, et la passation de pouvoir qui doit se faire en fin de matinée, dans les salons, mettraient en évidence quelques éléments intrigants.

 

 

 

La presse évoque en effet l’éviction de Fleur Pellerin : « Vous savez, c’est mon troisième ou quatrième remaniement, pas de panique », assurait-elle alors que les décisions n’étaient pas encore prises. Selon Le Point, elle aurait reçu le soutien du Premier ministre, Manuel Valls, mais aurais « été débranchée », malgré tout. Le Figaro prêterait des larmes à la ministre, chose que personne ne semble confirmer.

 

Le président de la République l’aurait d’ailleurs contactée alors qu’elle était encore au Sénat, pour lui donner sa version : « Ce n’est pas ton travail qui est remis en cause. Mais j’ai besoin de quelqu’un pour faire de la politique. »

 

Victime de ratés en matière de communication, la ministre aurait-elle été écartée ? L’affaire Modiano, qui n’en finira jamais, les couacs du Petit journal, et d’autres encore, pas forcément de son fait d’ailleurs... Elle aura dans tous les cas reçu le soutien du député-maire socialiste de Boulogne-sur-Mer, Frédéric Cuvillier, et ancien ministre, toujours étonnant.

 

 

 

 

 

La ministre, sereine avant, écartée juste après..., selon l’Obs, la ministre tenait à son poste. « Valls l’a énormément soutenue. Elle s’était rapprochée de lui ces derniers temps. En nommant sa conseillère à la place de Pellerin, Hollande reprend la Culture. » Et d’ajouter : « Elle voulait rester, continuer à construire ce qu’elle avait commencé, sa légitimité à elle à l’intérieur du ministère. C’était une modernisatrice, elle essayait de faire bouger les lignes. Elle ne se voyait pas repartir dans une autre direction. Et elle ne serait jamais retournée secrétaire d’État ! »

 

Pour l’heure, Fleur Pellerin va retourner à la Cour des comptes, probablement payant un manque de jeux de réseaux politiques. On évoque aussi des relations difficiles avec Julie Gayet, compagne de François Hollande... L’arrivée d’Audrey Azoulay est très attendue par le secteur du livre, comme d’autres. La nouvelle ministre se trouvait d’ailleurs ce matin au Sénat, pour prendre la suite lors des échanges autour de la loi Création. 

 

 

 

 

D'autres ont pris cette arrivée plus à coeur...