“Miroir de nos peines” conclut la grande trilogie de Pierre Lemaitre

Nicolas Gary - 02.12.2019

Edition - Les maisons - Pierre Lemaitre - couleurs incendie - miroir peines


Voici le terme de la trilogie entamée avec Au revoir là-haut, prix Goncourt 2013 et adapté au cinéma : Pierre Lemaitre revient avec un roman noir, douloureusement familial. Avec Miroir de nos peines, son prochain roman, il achève le cycle qui s’était prolongé avec Couleurs de l’incendie.



 
Avril 1940. Louise, 30 ans, s’enfuit, nue, sur le boulevard du Montparnasse. Pour découvrir ce qui l’a jetée là, elle devra plonger dans la folie d’une période sans équivalent dans l’histoire où la France tout entière, saisie par la panique, sombre dans le chaos, faisant émerger les héros et les salauds, les menteurs, les lâches... Et quelques hommes de bonne volonté. 

Secret de famille, grands personnages, puissance du récit, rebondissements, burlesque et tragique... 
 
Il fallait toute la verve et la générosité d’un chroniqueur hors pair des passions françaises pour saisir la grandeur et la décadence d’un peuple broyé par les circonstances. Cette fresque, consacrée à la période 1920-1940, vient ici s'achever.

[à paraitre 2/01/2020] Pierre Lemaitre — Miroir de nos peines — Albin Michel – 9782226392077 – 22,90 €


Commentaires
encore du grand LEMAITRE Merci pour les bons moments de lecture.
Pierre....
Je termine avec bonheur et tristesse ce troisième opus et comme toujours enchantée de la belle plume de Pierre Lemaitre et de son imagination débordante .... j’attends les prochains avec impatience, merci Monsieur .
la classe
Quel magicien des mots, des images

Quelle fluidité, quelle humanisme .....

J’ai découvert cet auteur avec « couleurs de l’incendie », après avoir vu le film « au revoir là -haut », je viens de finir « miroir de nos peines » et je me suis précipitée sur « Alex »....

J’ai adoré ce Monsieur !

J’attends les prochains, je suis devenue addicte !!!

Merci 👌👌👌💓💓💓
Bonjour,

"Miroir de nos peines" : quelle imagination ! page 344, il est noté des dégradations de carrosserie : en particulier, un "clignotant" ; il ne me semble pas savoir qu'à cette époque, les véhicules aient été pourvus de ce genre d'indicateurs ?

cdlt
je viens de lire le dernier de la trilogie : Miroir de nos peines. je n'ai pas eu les mêmes émotions que pour " Au revoir la haut": l'écriture, le sujet, les personnages, tout m'avait " emballé" Le film est d'ailleurs excellent. Cependant j'ai pris un réel plaisir, je me demande où cet auteur va chercher cette inspiration, cette construction des personnages. Il a un talent indéniable. Mille fois bravo. Il est des livres qui marquent notre mémoire que nous n'oublions jamais pour leur atmosphère, Au revoir la haut m'a marquée d'une empreinte indélébile. Le Parfum aussi car j'avais l'impression de sentir les odeurs : très fort !
je remercie le hasard qui a mis entre mes mains 'au revoir là haut" j'ai lu tous les autres livres, c'est une addiction, c'est la première fois que je ris en lisant des thrillers horribles! si je pouvais rencontrer Philippe Lemaître, je lui dirais mon bonheur de le lire! continuez!!!
Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.