Mission de remplacement chez Tallandier pour Xavier de Bartillat

Clément Solym - 11.06.2010

Edition - Société - tallandier - bartillat - remplacement


Xavier de Bartillat vient de prendre un poste de directeur intérimaire aux éditions Tallandier, consacrées essentiellement aux ouvrages historiques. Licencié de la maison Perrin en juillet dernier - une décision qui faisait suite aux divers remodelages opérés par Planeta au sein d'Editis, son dernier rachat, Xavier de Bartillat avait été directeur général de Plon.

Mais on se souviendra avec justesse de tout le mercato qui avait fait suite à ces remaniements divers et variés. Perrin était en effet devenu le secteur Histoire de Plon...

Dans tous les cas, Xavier prend donc ses fonctions, comme il l'explique à nos confrères de Livres Hebdo, « en raison des soucis de santé de Charles-Henri de Boissieu, mais Artémis comme la Martinière sont bien présents au capital de Tallandier, et ont vocation à y rester ».


Tallandier, pour la petite histoire, c'est 66 % qui appartiennent au groupe Pinault, via la société Artemis et 34 % qui sont à La Martinière.

Installé en début de semaine dans ses quartiers, cette mission de remplacement pourrait aboutir à un poste plus stable.

Pour l'autre petite histoire, Xavier de Bartillat et Olivier Orban s'étaient retrouvés au centre d'une affaire jugée par la cour européenne, suite à la publication d'un ouvrage en 2001, accusé de faire l'apologie des crimes de guerre.

L'éditeur Plon avait été blanchi par Strasbourg, et la cour estimait que la France était passible d'atteinte à la liberté d'expression, en ayant jugé coupables les éditeurs en janvier 2002.

Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.