medias

Missouri : les employés de la bibliothèque pourront porter une arme à feu

Antoine Oury - 17.07.2017

Edition - Bibliothèques - bibliothèque Missouri - Missouri législation port d'armes - Missouri armes à feu


Il faudra rendre ses livres bien à temps à la bibliothèque régionale Daniel Boone (Daniel Boone Regional Library), à Columbia, dans l'état du Missouri. Le conseil d'administration de l'établissement vient de valider un règlement qui autorise les employés de la bibliothèque à porter une arme entre ses murs. Attention, toutefois : les usagers ont eux aussi le droit d'être armés dans l'enceinte de la bibliothèque... 


Bedtime stories
(Joeri van Veen, CC BY-NC-ND 2.0)
 

En février 2017, la bibliothèque régionale Daniel Boone, dans l'état du Missouri, avait été obligée de modifier son règlement intérieur pour qu'il soit conforme à la législation en vigueur : les citoyens ont le droit de porter une arme sur eux tant qu'ils ont un permis pour celle-ci, et la bibliothèque ne pouvait pas faire exception. C'est ce qu'avait rappelé la députée républicaine Cheri Toalson Reisch, visiblement très préoccupée, en menaçant l'établissement de procès...

 

Les usagers de la bibliothèque ont donc désormais le droit de se balader entre les étagères de livres avec une arme : « Nul ne peut posséder, dans les locaux de la bibliothèque, d’arme d’aucune sorte, à moins qu’il ne soit autorisé par la loi », indique la bibliothèque à l'entrée.

 

Jeudi dernier, le conseil d'administration de la bibliothèque, réuni par différentes questions administratives, a de nouveau dû se prononcer sur le port d'armes, mais, cette fois, pour les employés de la bibliothèque. La modification du règlement a été votée à l'unanimité, et pour cause : l'établissement n'a pas vraiment le choix. « Quand je lis ça [l'article du règlement], ça n'a ni queue ni tête, mais j'imagine que nous n'avons pas d'autre choix » se désole Lynn Hostetler, membre du conseil d'administration.

 

Le règlement précise également que toute arme à feu doit être portée par l'employé ou soigneusement rangée dans un bureau, dans un casier ou dans un véhicule. Seul le directeur de l'établissement est en droit de demander à un employé s'il porte une arme et s'il est titulaire du permis nécessaire, et ces informations sont confidentielles.


Expérience mortelle : non, les livres n'arrêtent pas les balles

 

Le règlement précise également que le fait de porter une arme relève du choix du bibliothécaire...


via Columbia Missourian