Mitt Romney devrait rembourser une dette familiale à une auteure

Clément Solym - 28.08.2012

Edition - International - judith freeman - mitt romney - dette familiale


Alors que Mitt Romney devrait être nommé cette semaine président par les délégués républicains au Congrès, une vieille histoire d'argent sépare actuellement l'homme politique américain et l'écrivain qui l'accuse, Judith Freeman.

 

Mitt Romney at Podium

Mitt Romney

 

Tout remonte à des générations, parmi lesquelles l'écrivaine a réussi à trouver un lien financier entre différents grands-pères : le grand-père de Romney, Miles P. Romney, et le grand-père de Freeman, William Jordan Flake.

 

« MITT ROMNEY ME DOIT de l'argent. Pas beaucoup d'argent en soi, mais une bonne partie en ce qui me concerne. Il s'agit d'une ancienne dette, en fait d'une affaire de famille, et je tiens à dire ici et maintenant que je pense qu'il est grand temps qu'elle soit enfin remboursée », écrit Judith Freeman dans The Mormon Chronicles: A Meditation in Four parts.

 

Pour des histoires de mormon et de polygamie, les deux grands-pères, Flake et Romney, ont été arrêtés. Ils durent payer une caution pour être libérés, que Romney n'avait pas, et ce fut l'ancêtre de Judith Freeman qui paya les 2000 dollars.

 

« Miles P. Romney a sauté sur l'occasion de sa libération sous caution, fuyant à travers la frontière vers le Mexique avec ses trois épouses, Hannah, Annie et Catherine, et leurs enfants. Il a atterri à Colonia Juarez, où il a aidé à l'établissement d'un nouveau sanctuaire pour les polygames mormons. Il a quitté mon arrière-grand-père Flake », déclare l'écrivaine qui ne veut pas l'argent seulement pour elle, mais pour tous les descendants de Flake. D'autant plus qu'elle estime que les 1000 dollars se traduiraient par environ 25.000 dollars en 2012.

 

Est-ce l'air du temps, une volonté médiatique ou une rage politique qui soudain s'empare de Judith Freeman ?