Mobilité des fonctionnaires : La FSU et la CGT s'opposent à la loi

Clément Solym - 22.07.2009

Edition - Société - mobilité - fonctionnaires - accompagnement


Le projet de loi sur la mobilité des fonctionnaires qui doit être examiné jeudi prochain par le Parlement fait grincer les dents des syndicats FSU et CGT.

La FSU s'inquiète notamment du « transfert aux associations de la mission d'accompagnement des élèves handicapés, inséré par un amendement gouvernemental de dernière minute », soumis cependant à un « accord entre l'inspecteur d'Académie et la famille de l'élève ».

Le gros problème selon la secrétaire nationale du Snes-FSU, Anne Féray, est qu'« en principe, le financement sera assuré par des subventions aux associations ». Or, les associations « s'inquiètent justement du niveau des subventions qui risque de fluctuer d'une année à l'autre » a indiqué Anne Féray à l'AFP.

La FSU qui est farouchement opposée à ce projet de loi en l'état annonce d'ores et déjà que si la loi passe, elle « continuera à la combattre dans les différentes étapes de sa mise en oeuvre ». Elle demande en outre, à l'opposition d'examiner « la possibilité d'un recours devant le Conseil Constitutionnel ».

La CGT de son côté estime que ce texte permettra au gouvernement « de se délester de milliers de fonctionnaires et de les 'expédier' soit vers les collectivités locales, à qui le gouvernement demande toujours plus et accorde toujours moins, soit vers le privé. Tout cela ressemble à une privatisation qui ne veut pas dire son nom ! ».