Moleskine à Milan annonce son intention d'entrer en bourse

Clément Solym - 20.06.2012

Edition - Economie - Moleskine - carnets - introduction en bourse


Ah, les carnets Moleskine ! Comble du snobisme, et outils essentiels du romancier sur le retour qui joue au satire du Bois de Saint-Germain des Près, leur Italien de fabricant a décidé de se lancer en bourse. Possédée à 67,7 % par le fonds Syntegra Capital Advisors Ltd, plusieurs acteurs sont en lice pour les investissements à venir.

 

D'autant que Moleskine a aussi su mettre en avant un recyclage de sa marque en adaptant ses carnets sous la forme de différents étuis pour tablettes, et plus particulièrement l'iPad. 

 

Revendiquant une multitude d'objets nomades, tout en restant sur son identité papier. Pour Marco Ariello, partenaire chez Syntegra, « l'introduction en bourse est une bonne chose pour l'avenir de la société », précise-t-il à Reuters. 

 

 

 

« Nous avons besoin que la situation du marché soit meilleure, mais Moleskine est une marque premium en terme de pouvoir de tarification et de positionnement », poursuit-il. C'est que depuis des années, Moleskine entretient son goût du luxe avec des produits phares puissants.

 

Maintenant, l'introduction en bourse est un nouveau passage, mais on se refuse à faire le moindre commentaire sur les futurs investisseurs qui pourraient apporter une valorisation de l'entreprise. 

 

Entre 2006 et 2010, le chiffre d'affaires de Moleskine est passé de 80 millions € à 200 millions €.