Moleskine fait dans l'impression à la demande, de luxe

Antoine Oury - 04.10.2013

Edition - International - Moleskine - impression à la demande - appli Paper


Moleskine ne fait plus seulement dans les carnets, et l'application Paper, qui permet de créer son propre journal interactif enrichi d'illustrations ou de photographies, est dans ses petits papiers. Avec ce partenariat lancé il y a quelques jours, Moleskine fait son entrée dans le monde de l'impression à la demande, moyennant finances.

 

 

 

 

L'application Paper a bénéficié d'une belle mise en avant fin 2012, en étant sélectionnée par iTunes comme application de l'année, et les graphistes et autres dessinateurs apprécient visiblement le software, qui permet la création aisée d'un journal rassemblant divers contenus. L'application est gratuite, mais une batterie d'outils payants est nécessaire pour parfaire ses créations.

 

En juillet dernier, une levée de fonds de 15 millions $ a permis à la startup FiftyThree de s'atteler à de nouvelles fonctionnalités, précédées par ce partenariat signé avec Moleskine, le fameux fabricant de carnets, cahiers et autres supports de notes. « Nous essayons de comprendre pourquoi les gens utilisent encore le papier, alors nous avons décidé de nous adresser à des experts » explique Georg Petschnigg, directeur exécutif de FiftyThree. « Ils [Moleskine] ne font pas seulement des carnets de note, un Moleskine est "un livre en devenir". »

 

Le format du journal, imprimé en accordéon, respecte celui de l'écran de l'iPad, avec un ratio 4:3, et il coûtera 40 $ pour qui souhaite imprimer ses créations. Attention, toutefois : Moleskine précise qu'il faut utiliser des images aux couleurs un peu plus enlevées que de coutume, pour retrouver un aspect normal sur l'impression. Par ailleurs, l'usage d'un iPad avec écran Retina est indispensable, sous peine de résolution médiocre...

 

 

 

 

Book / Illustrated Poems from FiftyThree on Vimeo.