Momox : l'Allemand qui rachète les livres de toute l'Europe

Clément Solym - 14.01.2016

Edition - Economie - vente occasion - Momox livres


La société Momox, dont le nom évoquerait plus un extraterrestre accro aux sucreries, vient d’annoncer des résultats stupéfiants. Spécialisée dans le rachat de biens culturels d’occasion, et leur revente, c’est un chiffre d’affaires de 120 millions € que la firme enregistre, soit une croissance de 50 % par rapport à l’année passée. 

 

Dans un entrepôt Momox...

 

De son vrai nom, Momox GmbH, basée à Berlin, emploie à ce jour 1000 personnes. Et en 2015, elle signe sa sixième année de croissance, avec une forte recrudescence de cadeaux de Noël revendus. À la différence de sites concurrents, Momox rachète directement à l’internaute qui veut se débarrasser de choses : pas besoin de mettre en vente et d’attendre un client.

 

Le produit le plus commercialisé est évidemment le livre d’occasion, véritable cœur de métier, mais les CD, DVD, et Blu-ray ont également pris part aux bons résultats. Et l’entreprise s’apprête à monter une campagne de communication à la télévision allemande, pour recruter plus largement encore.

 

« Ce chiffre d’affaires positif témoigne une fois de plus que notre modèle économique est solide. Nous disposons non seulement d’une bonne marque, mais également d’une base de clientèle solide, et en pleine croissance », assure Heiner Kroke, depuis trois ans PDG de Momox GmbH. 

 

La firme intervient également sur d’autres territoires, comme l’Autriche, la France ou la Grande-Bretagne, où le chiffre d’affaires aurait plus que doublé.