Mon corps mis à nu : les écrivains canadiens pour la bonne cause

Clément Solym - 19.02.2013

Edition - International - Canada - déshabiller - écrivains


On connaissait le calendrier des Dieux du stade, ou toute autre forme d'initiative visant à mettre à poil des célébrités ou des contribuables lambda, pour la réalisation d'un calendrier. Souvent, les revenus générés sont destinés à de nobles causes. Au Canda, on n'a pas dérogé à cette règle, et des auteurs se sont dénudés pour un organisme de charité

 

 

 

 

La productrice de musique classique Allegra Young est à l'origine de ce projet, Bare It For Books : proposer aux auteurs canadiens de réaliser un calendrier de nu. Une aventure risquée, certes, parce que ce n'est pas vraiment ainsi que l'on se souvient de ses auteurs favoris. Mais l'enthousiasme est rapidement arrivé et une rafale d'emails lui est parvenue : une centaine d'écrivains était disposée à prendre part au projet. 

 

Sauf qu'un calendrier ne compte que douze mois, quoi qu'on en dise. Selon le National Post, les auteurs qui ont été retenus sont les suivants : Angie Abdou, Trevor Cole, Farzana Doctor, Dave Bidini, Miranda Hill, Daniel MacIvor, Yasuko Thanh, Terry Fallis, Sachiko Murakami, Vincent Lam, Saleema Nawaz et Yann Martel. Du beau monde, évidemment, qui a été officiellement dévoilé ce mardi.

 

« Je me dis qu'ils m'ont donné le mois d'août parce que les Canadiens sont en vacances durant cette période. Je pense que c'est probablement mieux », explique Fallis, dans un trait d'humour. 

 

Les revenus du projet seront intégralement reversés au PEN Canada, et là encore, Fallis ne manque pas d'à-propos : « Je ne me déshabille pas pour n'importe quelle raison, mais le PEN Canada peut bien m'arracher mes vêtements. » Pour Vincent Lam, qui sera monsieur octobre dans le calendrier, l'idée est proche d'une réelle démarche artistique. Le soutien apporté au PEN est essentiel, attendu que l'organisme défend les droits des auteurs, des éditeurs à travers le monde.

 

« Il y a des gens qui risquent leur propre vie - mettant en péril le bien-être de leur famille et de leurs proches pour écrire. Pour faire le travail que nous réalisons en tant qu'écrivains, dans un environnement où il est politiquement et physiquement dangereux de le faire, et se rendre bien plus vulnérable que moi, par exemple, quand je décide de me mettre tout nu pour un calendrier. » 

 

Une belle et noble approche, qui permet de rétablir la réalité de l'écriture et ses périls, dans des lieux où le PEN se bat pour défendre la liberté d'expression. Pour ce calendrier 2014, une douzaine d'auteurs accepte donc de se mettre à nu, et d'autres sont déjà sur le qui-vive pour l'édition 2015. 

 

Le calendrier ne sera dévoilé qu'en octobre prochain, avec dans l'espoir d'enregistrer près de 20.000 $ CA de revenus. Et comme le dit un critique littéraire : « Il y a deux choses pour lesquelles  chaque écrivain, finalement, est toujours partant : se saouler et se déshabiller. » 

 

Voir la campagne Bare It For Books.

 

 




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.