Mondadori a encore de la marge sur le numérique

Clément Solym - 11.08.2011

Edition - Economie - mondadori - chiffre - affaires


Alors que Pearson (Penguin et Financial Times) ou HarperCollins (notre actualitté) attribuent plus de 12% de leur chiffre d'affaires au livre numérique,


Ainsi, sur un chiffre d'affaires de 741,4 millions d'euros sur le premier trimestre 2011 et un résultat brut de 59 millions d'euros, l'activité numérique de l'éditeur (au travers de son entité Digital Mondadori Group) n'a généré que 8,8 millions de revenus directs et 14,2 millions de revenus indirects, soit respectivement 1,19% et 1,92% du CA total. Une paille.

L'annonce récente d'un partenariat entre Mondadori et Amazon devrait cependant modifier la donne. Le potentiel de la maision d'édition contrôlée par la famille Berlusconi sur le numérique, très important, va donc enfin être exploité.

A noter que le marché du livre numérique est encore extrêmement peu développé en Italie, comme le relève eBouquin. La marge est grande et la route longue.