Mondadori s'inspire de Rupert Murdoch, avec une filiale dédiée à l'édition

Cécile Mazin - 26.11.2014

Edition - Economie - Marina Berlusconi - Mondadori Italie - Rupert Murdoch


Mondadori sur les traces de Rupert Murdoch ? Mondadori Libri S.p.A vient de voir le jour, découlant de la volonté du conseil d'administration d'Arnoldo Mondadori Editore SpA. Cette filiale verra le jour à compter du premier janvier 2015, propriété à 100 % du groupe, et prendra en charge toutes les activités liées au seul secteur du livre.

 

 

Mondadori - Frankfurt Buchmesse

ActuaLitté, CC BY SA 2.0

 

 

Dans la journée d'hier, le conseil d'administration d'Arnoldo Mondadori Éditeur S.p.A, présidé par Marina Berlusconi, a approuvé la proposition présentée par le PDG Ernesto Mauri, concernant la création d'une filiale contrôlée exclusivement par Mondadori : Mondadori Libri. 

 

À la nouvelle filiale, on confiera le complexe des actifs, passifs, et des relations contractuelles relatives aux activités de publication et distribution exercées dans le secteur du livre. De plus, il est prévu que dans Mondadori Libri se retrouveront les maisons d'édition spécialisées dans le domaine du commerce, de l'art et du scolaire tels que les éditions Piemme (100 %), Giulio Einaudi éditeur (100 %), Mondadori Education (100 %), Harlequin Mondadori (50 %), Mondadori Electa (100 %), Sperling & Kupfer Éditeur (100 %) et également 34,91 % de l'entreprise opérant dans le secteur de la distribution, Mach 2 Livres.

 

Cette disposition sera mise en œuvre en continuité avec les valeurs comptables, et sans aucun effet sur les bilans financiers consolidés, le tout pour un montant net de 99,4 millions €. Au 30 septembre 2014, le secteur du livre a enregistré des revenus de 238,9 millions €, avec un bénéfice avant intérêts, impôts et amortissements de 35,8 millions € et un bénéfice d'exploitation de 33,7 millions €.

 

Dans leur communiqué de presse, les éditions Mondadori soulignent qu'une telle décision a été prise pour concevoir une structure « plus fonctionnelle, dans une perspective de développement, d'opportunités de partenariats et regroupements industriels visant l'exploitation des économies d'échelle ». 

 

Rien n'exclut donc la possibilité de futurs changements dans le panorama éditorial italien qui, d'après des bruits de couloir, pourraient concerner des synergies avec les éditions Feltrinelli ou RCS, les acteurs majeurs de l'édition outre-alpes, après Mondadori. (via Isole24)

 

Le choix entrepris par le groupe Arnoldo Mondadori Éditeur S.p.A pourrait rappeler la démarche de Rupert Murdoch, qui, en 2013, scindait News Corp en deux structures. Si d'un côté, 21st Century Fox était dédiée aux activités audiovisuelles, de l'autre, New Corps regroupait les activités éditoriales liées à la presse et à l'édition.

 

Son objectif ? Adopter une stratégie ciblée pour les différentes activités et en tirer du profit…