Montréal dynamise son réseau de bibliothèques

Clément Solym - 08.03.2011

Edition - Bibliothèques - Montréal - bibliothèque - réseau


Avant l’ouverture en 2005 de la Grande Bibliothèque, la ville de Montréal était nettement sous-dotée en lieux publics de lecture. Toutefois, le contrecoup immédiat de la création d’un très gros pôle a été une réduction de fréquentation des établissements de quartier.

Il a donc fallu s’adapter, se moderniser pour mieux entrer en phase avec la demande du public. Et l’œuvre continue de sortir de terre puisqu’on prévoit déjà 11 nouveaux projets de création d’ici à 2012 pour Montréal.


En définitive, il faut croire que l’arrivée de la Grande Bibliothèque a été à l’origine d’une onde de choc positive. Après la baisse de fréquentation des premières années est venue la hausse de la demande… Les bibliothèques de quartier ont su s’adapter, notamment en étendant l’amplitude horaire de leur ouverture.

A l’heure du numérique, faire sortir de terre des établissements physiques de prêts ne semble donc pas être une hérésie, bien au contraire. Si une place croissante est faite à l’informatique au sein des bibliothèques, le rôle de conseil du personnel reste des plus nécessaires.

Sur Internet comme parmi les milliers de publications, le public a toujours du mal à s’y retrouver, à savoir ce dont il a clairement besoin. Sans compter que ces lieux sont toujours ouverts pour ceux qui ne possèdent pas chez eux de connexion Internet ou même d’ordinateur.