Montréal : Victoria Secret remplacera la librairie Chapters

Cécile Mazin - 31.07.2014

Edition - Librairies - Victoria Secret - lingerie livres - littérature librairie


L'établissement situé à Montréal, sur la rue Sainte-Catherine, laissera place à un magasin de lingerie, Victoria Secret, début 2015. Avec plus de 3200 m2 de superficie, la boutique deviendra le deuxième plus grand réservoir à lingerie au monde. Et la ville perdra, par conséquent, une librairie de grande envergure.

 

 

Victoria's Secret Black Friday at Westfield San Francisco Centre 2009

Steve Rhodes, CC BY NC SA 2.0

 

 

Jane Eger, responsable du magasin, a annoncé qu'elle ne renouvellerait pas son bail, lequel arrive à terme au 4 octobre. Les clients pourront toujours se tourner vers la boutique Indigo, située Place Montréal Trust. 

 

« Leurs recettes et ventes en magasins comparables sont en diminution depuis les 5 dernières années, mais leur offre en ligne a augmenté. En 2012-2013, ils ont connu une hausse de 10 % et au cours du premier trimestre de 2014, une augmentation de 19 %, aussi peut-on parler de transition », explique Arnold Zwaig, expert financier de ScotiaMcLeod.

 

Le magasin Indigo appartient au même groupe que Chapters, aussi la société préfère-t-elle fermer un établissement probablement moins rentable. « Nous sommes dans un processus de fusion, et comme on le constate dans les centres-villes - vous n'avez besoin que d'un magasin - nous avons deux boutiques sur trois pâtés de maisons, et une grande superficie. Nous avons fait exactement la même chose à Toronto, voilà quelques années », précise Drew McGowane, vice-président immobilier et développement chez Indigo Books and Music. 

 

Difficile de croire que les clients de la librairie Chapters se redirigeront vers celle d'Indigo : lors de la fermeture d'une librairie, il est rare que les habitués soient entièrement récupérés par un commerce à proximité

 

En parallèle, note-t-on, la vente dans les librairies est soumise à une crise de consommation : on vient fureter dans les magasins, avant de faire ses achats en ligne, pour économiser quelques dollars. La popularité des livres numériques, et l'essor des offres d'abonnement pour une lecture en illimité, sur le modèle de la musique, deviennent également de nouvelles contraintes. 

 

Reste que l'engouement pour Victoria Secret au Québec n'est plus à démontrer : en 2012, quand le premier supermarché Carrefour Laval, accueillit l'inauguration de l'enseigne, plus de 1000 personnes faisaient la queue. Le mannequin Erin Heatherton avait coupé un joli ruban rose pour l'occasion, sous le regard attentif de Montréalais. Concurrence déloyale ?