Mort à La Havane de Victor Batista Falla, mécène de la littérature cubaine

Victor De Sepausy - 14.04.2020

Edition - International - Victor Batista Falla - éditeur Cuba Havane - coronavirus mort éditeur


Le grand duché du Luxembourg est en deuil : l’oncle de Maria Theresa du Luxembourg est décédé, apprend-on dans un communiqué de la cour. Victor Batista Falla était en déplacement à Cuba, son pays d’origine, après 60 années d’absence. Il est décédé ce dimanche de Pâques à l’âge de 87 ans, des conséquences du coronavirus. 


crédit Cour Grand-Ducale du Luxembourg
 

Victor Batista Falla était éditeur, et « l’un des plus grands mécènes de la littérature cubaine en exile. Sa mort est une grande perte pour toute la famille de Son Altesse Sérénissime la Grande-Duchesse », précise le message. 

Victor Batista Falla est né en 1933 à La Havane. Son père, Agustín Batista y González de Mendoza, avait fondé la Trust Company of Cuba, plus puissante banque de l’île à l’époque. Sa mère, María Teresa Falla Bonet, avait, elle, hérité de l’empire du sucre et de la banque de Laureano Falla Gutiérrez.

Il quitta le pays à l’âge de 27 ans, pour s’établir à New York, puis à Madrid. 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

C’est avec une grande tristesse que Leurs Altesses Royales le Grand-Duc et la Grande-Duchesse font part du décès de Monsieur Victor Batista Falla, oncle de Son Altesse Royale la Grande-Duchesse et dernier frère vivant de sa mère. Monsieur Victor Batista Falla, qui résidait à Madrid, était parti visiter son pays natal, Cuba, où il n’était pas retourné depuis 60 ans. Il y est décédé ce dimanche de Pâques à l’âge de 87 ans du COVID-19. Victor Batista Falla était un éditeur reconnu et l’un des plus grands mécènes de la littérature cubaine en exil. Son décès est une grande perte pour toute la famille de S.A.R. la Grande-Duchesse.

Une publication partagée par Cour grand-ducale Luxembourg (@courgrandducale) le




Depuis New York, il finança la création de Exilio, entre 1965 et 1973, magazine où les jeunes écrivains et personnalités en exil pouvaient être publiés. Victor Batista Falla fut incité par le romancier Jesús Díaz à fonder la maison d’édition Colibrí à Madrid — qu’il dirigea jusqu’en 2013. Elle publiait des ouvrages d’auteurs cubains et d’autres. 


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.