Mort d'Edgar Hilsenrath, “un des écrivains européens les plus importants”

Antoine Oury - 31.12.2018

Edition - Les maisons - Edgar Hilsenrath - Hilsenrath mort - Edgar Hilsenrath livre


L'éditeur Le Tripode, qui a publié 6 de ses livres et fera paraitre Terminus Berlin le 14 février 2019, annonce la mort de l'écrivain Edgar Hilsenrath, né en Allemagne en 1926. À l'origine d'une œuvre fascinante, extrêmement drôle malgré son tragique, Hilsenrath écrivait « pour se débarrasser l’âme » : « L’écriture est une libération pour moi », estimait-il.
 
​​​​​​


C'est en 1949 qu'Edgar Hilsenrath commence l'écriture de Nuit, son premier livre : l'auteur s'inspire de sa déportation dans le ghetto de Mogilev-Podolsk, en Ukraine, entre 1941 et 1944. Quelques années auparavant, Edgar Hilsenrath et sa famille, des commerçants juifs, s'étaient exilés en Roumanie : son oeuvre entière sera faite de départs, d'arrivées et de retours.

« Edgar Hilsenrath est mort de vieillesse hier, 30 décembre 2018, à l’âge de 92 ans. Nous étions nombreux à croire que son œuvre immense, qui naviguait entre Primo Levi, John Fante, Charles Bukowski et Dario Fo, en faisait l’un des écrivains européens contemporains les plus importants », indique son éditeur français, Le Tripode, dans un communiqué. 

« Edgar aimait la France, pays où il avait vécu après la fin de la guerre et qui avait tardivement redécouvert son œuvre. Son dernier souhait aura été d’être enterré à Paris. Avec émotion, nous ne pouvons que nous faire le porte-voix de ce désir. » Le Tripode publiera en février prochain la traduction du dernier livre d'Hilsenrath, Terminus Berlin, par Chantal Philippe. L'auteur avait affirmé, lors de la parution du roman en 2006, que son oeuvre était terminée, et n'a rien publié depuis.
 
Edgar Hilsenrath et Frédéric Martin
Edgar Hilsenrath, le 7 novembre 2018, à Paris (ActuaLitté, CC BY SA 2.0)

Après plusieurs années à la recherche d'un éditeur, c'est en 1966 qu'Edgar Hilsenrath publie finalement Nuit, en 1966 et Le Nazi et le barbier, aux États-Unis. Le succès est immédiat, mais il faudra encore quelques années à l'auteur et ses livres pour être finalement lus et appréciés en Allemagne, où l'édition se montrait encore frileuse vis-à-vis de l'humour et de l'étrangeté de son oeuvre.



[À paraître 14/02/2019] Edgar Hilsenrath - Terminus Berlin - traduit par Chantal Philippe - Le Tripode - 9782370551580 - 19 €


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.

Pour approfondir

Editeur : Le Tripode
Genre :
Total pages : 464
Traducteur :
ISBN : 9782370551610

Le nazi et le barbier

de Edgar Hilsenrath(Auteur)

1933. Max, le fils bâtard de la pute Minna Schulz, s'enrôle dans les SS à l'arrivée d'Hitler au pouvoir. Affecté dans un camp d'extermination où disparaissent son meilleur ami (juif) et toute sa famille, il endosse après la guerre l'identité de son ami assassiné. Max, devenu Itzig Finkelstein, épouse la cause juive et traverse l'Europe pour rejoindre la Palestine, où il devient barbier et sioniste fanatique.

J'achète ce livre grand format à 13.50 €