Mort de Jean Ferniot, regard 'acéré et brillant' et 'oeil gourmand'

Clément Solym - 21.07.2012

Edition - Société - Jean Ferniot - journaliste - écrivain


Après une grande carrière de chroniqueur politique, le journaliste et écrivain Jean Ferniot est décédé à Paris, ce samedi 21 juillet, à l'âge de 93 ans. Ce dernier était également connu pour ses critiques de fin gastronome. 

 

Au point que ce soit la table qui aura peut-être provoqué l'hommage du président de la République, François Hollande. « Je rends hommage à l'homme de talent qui aura marqué la vie publique par son regard à la fois acéré et brillant », a-t-il dit à la famille. 

 

 

Grand journaliste, Jean Ferniot est l'auteur d'une importante œuvre de romancier, de nouvelliste, d'essayiste. On lui doit entre autres, chez Grasset, C'était ma France (2004), L'enfant du miracle (2006), Vivre avec ou sans Dieu (2007) et Ah, que la politique était jolie ! (2010).

 

Il débuta sa carrière à Radio-Luxembourg, en 1967, et poursuivit dans cette voie jusqu'en 1983, où sa chronique est encore particulièrement suivie.

 

Entre 1973 et 1977, il prit le poste de directeur de collection chez Gallimard, pour L'air du temps, puis chez Grasset, pour Humeurs. Il prendra par la suite la direction, avant de devenir conseiller de la rédaction chez Cuisine et Vins de France entre 81 et 91. 

 

Son dernier ouvrage, en 2011, fut publié chez Grasset Caprices de la chair

 

Plusieurs personnes l'ayant connu font avant toute chose état de son éternel noeud papillon et de sa moustache impeccable, à l'exemple de Pierre Haski :

 

 

Mise à jour 23 juillet: 

nous ajoutons ici l'hommage de la ministre de la Culture

A 93 ans, Jean Ferniot s'en va, fort d'une vie incroyablement remplie.

Jean Ferniot démarra sa vie professionnelle comme journaliste à l'Agence France Presse en 1944.

Journaliste politique, présentateur et coproducteur d'émissions radiophoniques et télévisées, critique littéraire et grand gastronome, Jean Ferniot aimait partager ses points de vue. C'était un homme de débats et de culture dans la grande tradition française du journalisme.

L'oeil gourmand de cet homme de presse et la plume talentueuse de cet écrivain nous manqueront.