Mort de Stan Barets, spécialiste de la science-fiction et de la BD

Laurène Bertelle - 21.07.2017

Edition - Librairies - stan barets mort - stan barets décès - librairie temps futur


Expert à la fois en science-fiction et bande-dessinée, il fut tour à tour auteur, traducteur, journaliste, librairie et éditeur: Stan Barets est mort le 18 juillet 2017 à l’âge de 68 ans, laissant derrière lui un grand héritage culturel.


Vers un futur heureux

(photo d'illustration, amintore fanfani, CC BY-NC-SA 2.0)

 

Stan Barets, traducteur, écrivain, journaliste, critique, libraire et éditeur, est décédé ce mardi 18 juillet d’un cancer foudroyant, a annoncé le site ActuaBD. Grâce à ses différents rôles, Stan Barets avait contribué au développement de la science-fiction dans les années 1970 et 1980. 

 

Né en 1949 et diplômé de Cambridge, il était à la fois spécialisé dans la science-fiction et la bande dessinée. Il avait notamment écrit pour de grandes revues de science-fiction de l’époque comme Fiction, Univers ou Science-fiction magazine. Il avait également dirigé deux magazines des éditions Glénat, Circus et et Vécu, été rédacteur en chef de Playboy et avait travaillé pour le magazine Métal Hurlant.

 

Fervent défenseur de la contre-culture, Stan Barets avait ouvert en 1973 la première librairie spécialisée en science-fiction de Paris, appelée Temps Futur. Selon ActuaBD, on pouvait y croiser de grands noms comme Hugo Pratt, Moebius ou Mézières.
 

Les littératures de l'imaginaire veulent
la reconnaissance du prix Goncourt

 

Enfin, il était aussi auteur de livres. On lui doit entre autres l’ouvrage Le science-fictionnaire, publié pour la première fois par Denoël en 1979 sous le titre Catalogue des âmes et cycles de la SF avant d’être réédité sous un nouveau titre en 1994. Les deux tomes consistaient une véritable encyclopédie pour les fans de science-fiction, et recensaient auteurs, livres, thèmes et vocabulaire liés au genre littéraire.