Mort de Suzanne Rossignol, de la littérature au cinéma

Clément Solym - 26.07.2018

Edition - Société - Suzanne Rossignol décès - Gaston Gallimard secrétaire - Suzanne Rosignol cinéma


Les éditions du Tripode saluent la mémoire de Suzanne Rossignol, décédée ce 26 juillet, « trouvant que 95 années de vie aventureuse suffisaient ». Elle n’écrivit pas, certes, mais cette amie proche de Michel Audiard fut, avec son mari Jean, à l’origine de nombreuses adaptations d’œuvres littéraires.


Dans ce cinéma les bande-annonces sont muettes <3 #blois #lesLobis
Charlotte Henard, CC BY SA 2.0
 


« Certains se souviendront qu’elle fut dans l’après-guerre la secrétaire de Gaston Gallimard, puis de Raymond Queneau », rappellent les éditions du Tripode. Elle était par ailleurs la sœur de l’épouse de Claude Gallimard, second des deux fils de Gaston Gallimard, le fondateur.


« D’autres savent la part décisive qu’elle eut ensuite, avec son mari Jean Rossignol, dans l’adaptation au cinéma d’une quantité étonnante de pépites littéraires, notamment extraites du catalogue de la Série Noire. »
 

Sur le monde du cinéma, elle avait manifestement des milliers d’histoires, où réalisateurs et écrivains se retrouvaient dans un monde qui semblait enchanté. « Au Tripode, nous l’appelions “la vieille dame au whisky”, car l’expérience nous avait appris à nous méfier de l’allégresse avec laquelle elle remplissait nos verres. »
 

Cette femme était devenue « l’ange gardien de la maison d’édition, depuis ses débuts. Celle qui a toujours cru en nous, au-delà des difficultés et des aléas. Nous tenions si fort à elle », poursuit l’éditeur.
 


On se souviendra également que le poème de Raymond Queneau, Si tu t’imagines, variation sur le thème de Ronsard du temps que passe, et du vivez si m’en croyez, lui avait été dédié. Suzanne Rossignol n’aurait pas rendu au poète les marques de son affection qui lui répliqua que la beauté n’a qu’un temps, toute éphémère.
 

On retrouvera ce poème chanté par Juliette Greco, ci-dessous.
 




Commentaires
C'est triste. Suzanne était une agent formidable. Je la regrette beaucoup.

Elle nous recevrait chez elle, dans son gentil salon, avec une décoration du XVIII ème siècle. Ceci Tous les ans, durant 15 ans.



La première fois que j'ai vu Suzanne, c'était en 1982, au festival du film de Deauville. C'était l'agent de mon père. Je n'étais qu'un jeune homme, mais sa beauté discrète et sont attitude gentille et sympathique m'ont frappé. Suzanne émanait une sensation de bien-être en sa présence.



Durant la soirée, elle me dit

"Tiens, allez vite au buffet, et ramène deux verres de whisky!

Un pour James Mason, l'autre pour l'acteur Glenn Ford.



Devenue plus tard notre agent, elle n'a pu cesser de nous aider que la mort venant.



Je la regrette et je pense que Dieu l'a prise tout de suite dans son paradis. Prions pour elle.
Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.