Mort du poète Franck Venaille, fils de l'Est parisien

Cécile Mazin - 24.08.2018

Edition - Société - poète Franck Venaille - mort Franck Venaille - Paris Est Venaille


Lauréat du Goncourt de la poésie en 2017 et du grand prix national de la poésie la même année, Franck Venaille est mort. Auteur d’une vingtaine de livres, il a traversé le XXe siècle avec à cœur de faire de la poésie un chant spirituel.

 


domaine public


 

Télérama rapporte que le poète est décédé ce 23 août, à 81 ans. Né à Paris le 26 novembre 1936, Franck Venaille a vécu son enfance dans le XIe arrondissement, quartier populaire qui servira de terreau à son œuvre. Durant son adolescence, il va rompre totalement avec l’éducation catholique dont il est issu, pour s’engager activement dans le parti communiste français. 

 

Magnifiquement salué par Tahar Ben Jelloun, son dernier recueil Requiem de guerre avait inspiré au membre de l’académie Goncourt ces mots : « Vous écrivez sur tout ce qui vous ronge, vous bouleverse, fait de vous un blessé qui n’abdique pas. Vous ramassez vos souvenirs, témoins de souffrance pour les jeter en haute mer pour qu’ils s’y noient. Votre seul bien, c’est l’écriture. Votre capital, votre souffle et votre nécessité. Vous dites : “Écrire m’a fait. Écrire m’accompagne jusqu’à la fin.”. » 

 

Les éditions Mercure de France sortiront son dernier livre, L’enfant rouge, en octobre prochain. Dans cet ultime recueil, il retrace poétiquement le parcours de son enfance dans cet Est parisien, laissant préfigurer ses convictions politiques et l’origine de son engagement. 

 

Franck Venaille – L’enfant rouge – Mercure de France – 9782715249004 – 10 €




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.