medias

Moulinsart SA condamnée à accepter la parodie de Tintin

Clément Solym - 22.02.2011

Edition - Justice - moulinsart - parodie - tintin


Exclusif : La victoire est complète pour les Éditions du Léopard Masqué, qui depuis des mois et des mois, étaient poursuivies par la société Moulinsart SA. Cette dernière tentait de faire valoir que la série de romans, Saint Tin, écrite par Gordon Zola était une contrefaçon de l'oeuvre de Hergé... Pas vraiment l'avis de la 2e Chambre de la Cour d'Appel de Paris.

La justice a en effet tranché : les aventures de Saint Tin sont avant tout des romans, construits « autour d'une enquête policière » et « se déroulent à notre époque », de quoi établir de nettes distinctions avec les aventures de Tintin. Et la Chambre a bel et bien conclu que rien ne permet de voir la moindre confusion entre les romans de Gordon Zola et l'oeuvre de bande dessinée d'Hergé.

Par ailleurs, elle souligne que « le dessein parodique se révèle par le recours à de nombreux calembours, l’exagération des traits de caractère et un style écrit qui privilégie les bons mots et les jeux de mots », mais également que « les romans incriminés tout en se nourrissant de l’oeuvre d’Herge, savent s’en distancier suffisamment pour éviter tout risque de confusion, ne serait-ce que par la forme romanesque adoptée et les intrigues originales qu’ils décrivent ».

L'exception de parodie est donc pleinement validée par la Chambre qui reconnaît du bout de ses lèvres juridiques qui ne rient pas beaucoup que Saint-Tin est bien bourré d'humour.

Et concernant le parasitisme, c'est idem : en effet, « sauf à vider de toute portée l’exception de parodie dont il a été rappelé qu’elle procédait de la liberté d’expression, les mêmes reprises que celles stigmatisées au titre de la contrefaçon ne peuvent pas caractériser un comportement fautif parasitaire ». Exit itou cette accusation futile.

La Chambre rejette alors toutes les demandes formées par Madame Rodwell et la société Mouilinsart, tant sur la possible contrefaçon ou encore sur la tentative dérisoire de voir dans les romans une suite non-autorisée de l'oeuvre de Hergé. (notre actualitté)

Mieux : Moulinsart SA est condamnée à 10.000 € de dommages et intérêts et 12.000 € sur le fondement de l'article 700, à titre de remboursement des frais engagés par l'éditeur Arconsil.

« Une victoire que nous fêterons au salon de Paris », nous confie l'éditeur, contacté par ActuaLitté.

Notons que le 10e tome des aventures de Saint Tin est sorti le 6 janvier dernier, Le 13 heures réclame le rouge ! Voir le site du Léopard Masqué.



Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.