Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

Municipales : Anne Hidalgo remporte la mairie de Paris

Nicolas Gary - 30.03.2014

Edition - Société - élections municipales - Anne Hidalgo - mairie de Paris


À 19 h, le taux de participation dans la capitale, était de 53,97 %, et le meilleur des élèves restait le XIVe arrondissement, avec 61,88 % de participation. Le taux d'abstention envisagé par Ipsos/Steria, de 38 %, au niveau national, aura donc été dépassé dans les murs parisiens. Cependant, à 17 h, le ministère de l'Intérieur pronostiquait 52,36 % de participation. De quoi entendre de nouveau parler du vote obligatoire pour le pays. 

 

 

Campagne régionale meeting à paris Anne Hidalgo

Parti socialiste, CC BY NC ND SA 2.0

 

 

Plusieurs arrondissements étaient qualifiés « à enjeu», dans Paris, et notamment ce fameux XIVe arrondissement. Pour la succession de Bertrand Delanoë, la bataille était rude, mais Anne Hidalgo, largement soutenue par le maire sortant aurait manifestement profité de de soutien. Présentée vers 21 h, la première estimation de IFOP-SAS, pour i>Télé indique que la candidate socialiste l'emporterait avec 54,5 % des voix, contre 45,5 % pour la candidate UMP, Nathalie Kosciusko-Morizet. Les résultats définitifs ne seront connus que d'ici quelques heures. 

 

 

 

Le projet culturel de la future maire s'axe sur une vision du secteur comme « un levier déterminant pour que Paris reste une ville créative dans un esprit ‘pirate' et foisonnant ». Au menu, les bibliothèques, qui suivront le mouvement initié par le ministère de la Culture - Aurélie Filippetti a déclaré 2014 année des bibliothèques. Depuis 2001, neuf nouveaux établissements, 21 rénovations, et 14 millions de prêts annuels montrent tout le dynamisme de ce secteur. 

 

Rendre la culture plus accessible sera l'un des axes de la politique culturelle. Avec huit millions de visiteurs chaque année en bib, la candidate assurait d'adapter les horaires d'ouverture, pour qu'ils se calquent sur les « rythmes de vie des Parisiens avec des horaires plus tardifs pour les musées et une bibliothèque par arrondissement ouverte le dimanche ». 

 

 


 

 

L'un des enjeux sera le développement d'espaces de cooworking dans ces espaces, pour les étudiants, et notamment « le prêt de liseuses et d'ouvrages numériques, ainsi que le portage de livres à domicile pour les personnes qui ont des difficultés à se déplacer ».

 

La numérisation ne sera pas absente, de même que la mise en ligne des collections municipales « sur des portails publics de qualité, afin de rendre accessible la richesse et la diversité du patrimoine parisien », que l'on parle de musées, de patrimoine architectural ou de photographie. 

 

Le développement des entreprises culturelles sera également dans la ligne de mire, avec des « loyers minorés pour les commerces culturels de proximité ». La facilitation de l'accès au financenemnt participatif pour les créateurs et les entrepreneurs culturels comptera dans les les pistes à explorer.

 

Quant au Label Paris, destiné à faire rayonner la ville internationalement, on verra bien comment ce nouvel ambassadeur sera le plus à même de valoriser et préserver l'exception culturelle française. 

 

Dans le VIe arrondissement, secteur particulièrement sensible dans le monde de l'édition, Jean-Pierre Lecoq (UMP), avait été élu au premier tour avec 52 % des voix.