Murakami réécoute Rubber Soul des Beatles dans une nouvelle à paraître

Antoine Oury - 10.11.2013

Edition - International - Haruki Murakami - nouvelle - Drive My Car


Le romancier japonais Haruki Murakami fait état d'une longue histoire avec les Beatles : fan immodéré des 4 garçons dans le vent, l'auteur avait déjà emprunté un titre de leur chanson pour Norvegian Wood (1987), La Ballade de l'impossible en français. Il récidive avec une nouvelle titrée Drive My Car, morceau tiré du même album Rubber Soul (1965).

 


Haruki Murakami, en 2005 (wakarimasita, CC BY-SA 3.0)

 

 

Dans La Ballade de l'impossible, le narrateur entendait Norwegian Wood (The Bird Has Flown) et se remémorait une histoire d'amour de jeunesse, 18 ans auparavant. Cette fois, c'est la première chanson du fameux album Rubber Soul (1965), Drive My Car, que l'écrivain a choisi. La nouvelle est sous-titrée Onna no Inai Otokotachi, soit Des hommes sans les femmes, rapporte The Guardian.

 

Murakami a également renoué avec une autre source d'inspiration avec sa récente nouvelle publiée dans le New Yorker, Samsa in Love, l'histoire d'un homme qui se réveille métamorphosé en Gregor Samsa. Qui n'est autre que le héros créé par Kafka dans La Métamorphose, et l'auteur avait vu son nom utilisé par le protagoniste de Kafka sur la rivage, livre de Murakami paru en 2005.

 

La nouvelle Drive My Car sera publiée demain dans le magazine japonais Bungeishunju.