Musical.ly : des ados qui chantent, dansent... et intéressent les éditeurs

Nicolas Gary - 07.06.2018

Edition - International - réseau social Musical.ly - adolescents vidéos livres - Italie adolescentes réseau


Instagram – pardon, Insta – ou Snap vont devoir laisser la place. Si Facebook est devenu un réseau social de vieux et que Twitter sert plutôt aux professionnels... mais où sont les jeunes ? Manifestement, ils plébiscitent un réseau qui a déjà quatre ans, et dont personne n’a trop entendu parler : Musical.ly. Pardon ?



Sur Musical.ly, on est jeunes, beaux et dynamiques...
 

 

Héritier direct de Vine, application appartenant à Twitter, abandonné en octobre 2016, Musical.ly propose des formats courts de vidéos – une quinzaine de secondes. En mai 2016, le réseau comptait 70 millions d’inscrits et 10 millions d’utilisateurs quotidiens. Il s’est fait racheter en novembre 2017 par la société chinoise Bytedance pour 800 millions $. Désormais, il compte plus de 215 millions de comptes et 66 millions d’utilisateurs aux États-Unis. 

 

C’est dire si cet outil que craint Facebook au point d’avoir sorti sa propre copie du service, baptisée Lip Sync Live, devient populaire. 
 

Des vidéos, courtes. Point.

 

Le principe en reste très simple : les gens s’enregistrent généralement sur des séquences musicales dansées – et bien entendu, les influenceurs ont commencé à émerger. Et développer leur propre carrière à partir de ces débuts balbutiants sur le réseau. Un comble, quand on sait qu’Alex Zhu, son fondateur, avait originellement pour projet de développer de courtes vidéos pédagogiques.

 

Son idée est venue de ce croisement entre le selfie, la vidéo et les délires musicaux que l’on pouvait découvrir sur YouTube. Il suffisait de mixer tout cela pour aboutir à une nouvelle application tendance. 

 

Les usagers ont entre 13 et 21 ans, et s’amusent donc à des exercices de karaoké diffusés soit après coup, soit en direct avec une application dédiée. Que ce soit dans la musique, ou dans le cinéma, avec la reprise de scènes mythiques de films – blockbusters principalement – la popularité de cette appli n’est plus à démontrer. Les systèmes de filtres ajoutés, comme il se doit, n’ont fait que survolter les jeunes utilisateurs, qui s’en donnent à cœur joie. 

 

On partage, on s’exhibe, on a soudainement des like et des amis : bref, tout cela constitue en soi un réseau social supplémentaire, avec ses stars. 

 

De nouvelles stars (éphémères ?) de l'édition
 

Ce que l’on découvre, en revanche, et sans étonnement, c’est que l’édition s’intéresse manifestement à ce phénomène – preuve que les vigies font bien leur job. En effet, en Italie, on compte au moins deux jeunes – très jeunes – auteures, récemment signées pour leurs prouesses. 

 

Iris Ferrari, 15 ans (1,7 million de fans sur Musical.ly) vient de faire paraître chez Mondadori Electa une sorte de récit autobiographique, Una di voi (L’une d’entre vous, NdR). Elle y raconte ses journées d’adolescentes, son enfance, ses goûts et ses passions – que ce soit pour les émissions télévisées ou ses chansons préférées. Et que, malgré la célébrité, elle reste une adolescente comme toutes les autres.

 

L’autre Elisa Maino, a 15 ans également : elle avait recours à YouTube, Instagram et Musical.ly où elle comptait 3,2 millions d’adeptes. C’est avec Rizzoli #OPS qu’elle a signé, mais pas pour un récit autobiographique. Il s’agit d’un roman, l’histoire d’Evy, ado originaire de Milan qui passe ses vacances avec sa grand-mère, dans les montagnes. Et, drame : il n’y a pas d’internet. (via Il Libraio)
 

Evy est donc contrainte de vivre d’une façon totalement déconnectée, et de couper avec tout ce qu’elle a l’habitude de faire. Notamment passer du temps sur les réseaux avec ses amis. 

 

Stimuler l'imagination – ou la création de contenus
 

En décembre dernier, le réseau avait lancé un projet avec un fonds de 50 millions $, pour inciter ses utilisateurs à créer de nouveaux concepts vidéo. Le Creator Funds proposait alors des bourses pour tous types d’initiatives. Y compris des cours de narration vidéo, afin d’inciter les usagers à s’en donner à cœur joie. Plus encore. 

 

Dans cette veine ont éclos des stars précaires, comme Baby Ariel, une Américaine de 15 ans, qui compte 25 millions de followers. Parmi ses activités favorites ? Lire des livres... et depuis, elle a même achevé un manuscrit, qui ne devrait pas tarder à trouver une maison d’édition.

Un vœu pieux qu’elle entretient d’ailleurs, au point de rêver d’un passage télé pour vanter les mérites de son futur succès... 



On ne juge pas...
 

 

Dossier Lecteurs, communauté et réseaux sociaux : promouvoir le livre




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.