Nantes : après incendies et violences, reconstruire les bibliothèques

Nicolas Gary - 07.07.2018

Edition - Bibliothèques - Nantes violences tension - policier Nantes mort - bibliothèque Nantes ncendie


La ville de Nantes est toujours le théâtre de vives tensions et de violences, pour la quatrième nuit consécutive. Depuis la mort d’un jeune homme, le policier à l’origine du coup de feu a été mis en examen. En cause, « coups et blessures volontaires ayant entraîné la mort sans intention de la donner ». En attendant, la pression ne descend pas. 



photo de la bibiothèque - Mobilis
 

 

Depuis ce contrôle policier qui dégénère, ce 3 juillet, la ville subit des vagues de violences, voitures brûlées… Et malgré les appels au calme, la colère est vive et dans le quartier de Breil, un fort déploiement policier était visible cette nuit du 6 juillet. 

 

Parmi les dommages collatéraux, ActuaLitté l’évoquait dernièrement, la bibliothèque Émilienne Leroux aux Dervallières, quartier HLM de ville, ainsi que, dans le quartier de Malakoff, établissement associatif, ont été frappées. 
 

Émeutes à Nantes : des bibliothèques touchées
par les violences


L’association Mobilis, réunissant les acteurs du livre et de la lecture en Pays de la Loire, le souligne, « c’est toujours terrible de voir un livre brûler ». Et pour remédier à la situation, les professionnels lancent un appel à la mobilisation, afin de « permettre à ces lieux de vie et de lecture de se reconstruire ». 

 

Christine Morault, des éditions MeMo, soutenue par l’Alip (association des librairies indépendantes des Pays de la Loire), le Coll. libris (collectif des éditeurs indépendants en Pays de la Loire), Maison Fumetti, Recyclivre et Mobilis sont derrière cette initiative : tout est bon pour aider, depuis les dons de livres, d’équipements, de temps, ou prêter main-forte tout simplement.

Les personnes intéressées peuvent laisser leurs coordonnées, et seront contactées d’ici la rentrée, après un état des lieux des besoins.

 

Ce 6 juillet, la bibliothèque de Malakoff avait diffusé un message, pour remercier les habitants de leur soutien. Disposant d’un nouveau local, elle pourra rouvrir, dans une moindre mesure, ce 8 juillet : un inventaire est prévu pour définir ce qu’il reste de livres. Pour les dons de livres, le local est trop petit pour les abriter : la bibliothèque propose donc de commencer par la littérature jeunesse et de s’occuper de la littérature adulte fin août.

 

Les horaires, durant l’été, resteront ceux précédemment en vigueur. Les détails pour prendre part à la reconstruction et informations à cette adresse.

 



Interrogé par ActuaLitté, le sociologue Denis Merkien, auteur de l’ouvrage Pourquoi brûle-t-on des bibliothèques ?, (Enssib, 2013), apportait une lecture significative de ce type d’événement. « On ne cherche pas, par l’incendie d’une bibliothèque, à obtenir une réponse de la part d’une autorité ou à avoir de meilleurs livres. Signalons par ailleurs que les incendies de bibliothèques ne sont jamais ou quasiment jamais accompagnés d’attaques aux personnes, il y a là une sorte d’économie morale. La nature symbolique de ces actes est difficile à déterminer, d’autant plus qu’ils ne sont jamais accompagnés d’un discours de revendication. »
 

Selon des témoignages, la destruction de l’établissement de Malakoff se serait faite avec une évidente organisation :

 

 

 

À cette heure, la ministre de la Culture n’a toujours pas apporté de commentaires sur l’incendie et les dégradations de ces établissements.
 

mise à jour 10 juillet, 11 h 40 : Françoise Nyssen a finalement diffusé un message






 




Commentaires

Dommages collatéraux..?



Mais, le témoignage montre que l'attaque contre les bibliothèque et la culture été bien organisée quand même !



Je pense que la bibliothèque devrait être construite un peu plus loin tant qu'à faire.



On comprend que l'affaire est sensible, donc j'accepte cette retenue de votre part.



Quant au pseudo sociologue Denis Merklen, s'il n'a pas de meilleure explication, il ferait bien de changer de métier. 5 minutes à causer avec des jeunes des quartiers et vous aurez votre réponse...

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.