Nantes : Les Boucaniers, un café librairie associatif pour les éditeurs indépendants

Antoine Oury - 11.02.2020

Edition - Librairies - cafe librairie boucaniers - nantes boucaniers - editeurs bd nantes


Dans quelques semaines s'ouvrira à Nantes un café librairie associatif, Les Boucaniers, au coeur du quartier de la création, sur l'île au centre de la ville. Un projet impulsé par des éditeurs indépendants de bandes dessinées (Vide Cocagne, Ici Même, Rouquemoute, Polystyrène, Petit à Petit et Patayo) et sous-tendu par une logique de mutualisation des moyens, qui s'appuiera sur des événements pour améliorer la visibilité des catalogues de tous les éditeurs participants.

Le 22 octobre 2019, avant les travaux d'agencement intérieur. (© Julie Charrier-Jego)
De gauche à droite : Mariane Palermo, Thierry Bedouet, Bérengère Orieux, Pierre Jeanneau, Maël Nonet, Karine Parquet, Dominique Huet, Martina Pacifici


L'île de Nantes, qui bénéficie d'un programme de réhabilitation depuis plusieurs années déjà, accueillera prochainement une place-forte pour la bande dessinée et, plus largement, l'édition de la région. Le café librairie Les Boucaniers ambitionne en effet de réunir plusieurs éditeurs sous un toit mutualisé, capable d'abriter un public pour divers événements.

« Pour penser ce projet commun, nous avons été forcé de nous voir beaucoup, avec plaisir », explique Maël Nonet, fondateur de la maison d'édition Rouquemoute et porteur du projet. « Cela nous a permis d'échanger sur nos difficultés, avec le constat commun qu'il était nécessaire de trouver de nouvelles solutions : c'est une question de survie, pour ne pas mettre la clé sous la porte ces prochaines années. »

La librairie de 30 m2, avec une vitrine donnant sur la rue, est l'élement principal de ce projet : pour que leurs livres en intègrent les rayonnages, les éditeurs régleront une cotisation annuelle, avec un barême défini selon leur situation.
 
  • 100 € : éditeurs BD indépendants (qui auront l'ensemble de leur catalogue en vente dans la librairie et la possibilité d'organiser des événements)
  • 50 € : éditeurs indépendants (adhérents Coll'Libris qui auront 3 ouvrages de leur choix dans la partie "Livres" de la librairie)
  • 25 € : collectifs (fanzines) et auteurs autoédités, qui pourront organiser des événements au sein de la librairie

« Il s'agira du seul lieu où il sera possible d'avoir accès à l'intégralité de nos catalogues, ce qui n'est pas possible dans une librairie habituelle : avec les 6 éditeurs fondateurs, nous représentons déjà 300 albums, auxquels s'ajouteront les livres des autres éditeurs, les fanzines et auteurs autoédités. » Les rayons seront rapidement remplis, et confiés à Martina Pacifici, bien connue à Nantes pour son projet itinérant, La Librairie Invisible.
 

Dynamiser tout un réseau


La librairie se caractérise aussi par un modèle économique très favorable aux éditeurs présents : ces derniers laissent leurs albums en dépôt vente, avec un versement des recettes en fin de mois. La commission prélevée par Les Boucaniers se limite à 35 % du prix de vente : « Puisque la diffusion et la distribution sont supprimées [les éditeurs apporteront leurs ouvrages directement au local, NdR], on passe de 60 % de commission à 35 % seulement. Et ces 35 % pour l'association serviront à pérenniser son existence, mais aussi à proposer des ressources communes, pour les adhérents », précise Maël Nonet.



Ainsi, explique-t-il, un responsable de la surdiffusion pourrait rejoindre, à terme, l'association, et prendre en charge les catalogues des éditeurs adhérents : « L'association pourrait ainsi améliorer les ventes directes, par le café librairie, mais aussi les ventes dans les autres librairies », indique Maël Nonet, qui évoque un projet « complémentaire des librairies, et pas du tout en concurrence ».

Au contraire, même : la mutualisation des moyens au coeur du fonctionnement de l'association devrait faciliter l'organisation d'événements et la venue d'auteurs, qui « pourront ensuite effectuer une tournée dans les librairies de la ville et de la région. L'idée est vraiment de dynamiser un réseau tout entier, tout en fidélisant nos lecteurs et la clientèle de la librairie. »
 

Espace partagé et mutualisation


Le café librairie sera accompagné par un espace de travail partagé, La Flibuste, qui accueillera notamment les éditions Rouquemoute et les éditions Pneumatiques, mais aussi d'autres travailleurs de la culture, du numérique ou encore des loisirs. Une vingtaine de personnes pourront être hébergées au sein de cet espace, avec une location au poste de travail.

Le café librairie et l'espace de travail partagé sont tous deux gérés par une société créée par Maël Nonet, ce qui permet à nouveau de mutualiser les moyens et de limiter les charges à une seule entreprise. Les ressources de l'association, elles, viendront essentiellement des commissions sur les ventes, mais aussi de la partie café et, enfin, à la marge, des cotisations.

<

>



La coordination de l'association, pour la partie administrative et comptable, mais aussi la gestion des différents événements et des partenaires, a été confiée à Dominique Huet, des éditions Pneumatiques. « Avec Martina Pacifici, ils ont tous deux un statut d'autoentrepreneur, avec une facturation des prestations, car nous ne disposons pas encore de vue sur la rentabilité de l'association, mais nous privilégierons des contrats de travail dès que possible. »
 

Survivre dans un secteur de la BD saturé


Les Boucaniers s'est imposé, ajoute Maël Nonet, comme « une tentative de réponse au marché actuel de la BD » : la financiarisation du secteur et la surproduction de quelques gros éditeurs a fragilisé l'ensemble, réduisant les revenus de nombreux auteurs et d'éditeurs, notamment indépendants. « Le phénomène des retours, que j'évoquais dans une récente tribune, peut placer les éditeurs dans une situation très délicate. Nous ne sommes pas dans la même logique économique que des Dargaud ou des Dupuis », précise Maël Nonet.
 
Face à des volumes et des échelles qui peuvent écraser l'édition alternative et indépendante, une réponse locale, durable, peut faire la différence, croit le fondateur des éditions Rouquemoute. « Nos albums sont imprimés chez Pollina, à Luçon : il y a à peine 100 kilomètres de distance avec la librairie. Le circuit court, qui fait son retour dans les habitudes de consommation, peut aussi être appliqué au secteur culturel. »

Le café librairie Les Boucaniers devrait ouvrir ses portes à la fin du mois de février ou au début du mois de mars, au 6 allée Susan Brownell Anthony, Quartier de la Création sur l'ïle de Nantes, après une soirée réservée aux soutiens sur Ulule, où plus de 8000 € ont été réunis pour le lancement de la structure.


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.