Nassira Belloula remporte la première bourse Charles-Gagnon

Cécile Mazin - 04.06.2019

Edition - International - Nassira Belloula - bourse littérature - Charles Gagnon


L’écrivaine Nassira Belloula est la première lauréate de la bourse Charles-Gagnon. Cette bourse, dotée d’un montant de 3000 $ offert par la Fondation Lire pour réussir, est remise une fois l’an à un écrivain ou une écrivaine du Québec pour un projet d’écriture en cours d’achèvement.




 

Deux genres littéraires sont admissibles à ce concours annuel : l’essai ainsi que l’ouvrage à caractère historique (monographie, biographie, etc.). En janvier 2019, la Fondation Lire pour réussir a reçu un don de 30.000 $ de la part de la Fondation Charles-Gagnon. Ce don avait pour objectif de mettre sur pied un concours littéraire annuel qui sera couronné par la remise de la bourse Charles-Gagnon. La Fondation Lire pour réussir a mandaté l’Union des écrivaines et des écrivains québécois (UNEQ) pour organiser, en son nom, ce concours.
 

Le jury de la bourse Charles-Gagnon était formé de l’écrivain Michel Côté (président du jury), de l’auteur spécialisé en histoire Raymond Ouimet et du biographe Gaston Therrien. Après avoir évalué 26 dossiers de candidature, le jury a choisi, à l’unanimité, le projet d’essai sur le féminisme et l’islam de Nassira Belloula.
 

D’origine algérienne, Nassira Belloula s’est installée au Québec en 2010. Journaliste de la presse indépendante algérienne de 1993 à 2010, elle est aussi l’auteure, depuis 2000, de quatre essais et de sept romans intimistes sur la condition féminine. Elle a remporté le Prix espace femme arabe du Québec en 2010 et le prix Kateb Yacine en 2016. Elle était finaliste au Prix Mohamed Dib 2016 et au Prix Yamina Mechakra 2018.
 

Un féminisme “agrippé à la foi


« Est-il concevable de doter le féminisme d’une identité spécifique en la liant à une pensée religieuse, tout en espérant tirer une option émancipatrice ? » Tel est le programme de l’essai de Nassira Belloula.
 

« Depuis quelques années, les femmes vivant sur les terres musulmanes prennent la parole, se battent, luttent et intègrent graduellement selon les pays où elles évoluent un niveau perceptible d’émancipation et une transformation positive », observe-t-elle. Son essai racontera la naissance de ce mouvement, explorera la question du voile et de la foi au sein de divers sous-courants féministes, etc.
 

Le jury a apprécié la « prise de parole » de Nassira Belloula ainsi que la qualité de son traitement de ce sujet d’actualité, « avec les nuances et les distinctions qui feront progresser le débat ».
 

La remise de la bourse aura lieu le mercredi 12 juin prochain à la Maison des écrivains (3492, avenue Laval, Montréal, H2X 3C8) lors d’un événement organisé par l’UNEQ. Entrée libre, à compter de 18 h.




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.