Nathacha Appanah : l'enfance volée, la famille à apprivoiser

Victor De Sepausy - 03.06.2019

Edition - Les maisons - Nathacha Appanah - Paul Verlaine - famille enfance


Comme dans le poème de Verlaine auquel le titre fait référence, le nouveau roman de Natacha Appanah apparaît griffé d’éclats de noirceur. La promesse d’un transport, par la grâce d’une écriture envoûtante vers une lumière tombée d’un ciel si bleu, si calme. Le ciel par-dessus le toit, c’est aller vers cette éternelle douceur qui lie une famille au-delà des drames. 


 

« La jeune femme tatouée fait elle-même tout le travail. Le temps, la médecine et le progrès n’existent pas, elle pourrait être dans une cave, sur une plage déserte, elle pourrait être la toute première femme au monde, qu’importe, elle se cambre, s’accroupit, pousse, respire et tout son corps est animé de contractions qui font comme des vaguelettes sous la surface de sa peau. 

Elle devient une mer travaillée de l’intérieur et derrière elle, à côté d’elle, le docteur Michel ne fait que regarder et asseoir son impuissance. Il est fasciné par ce retour d’instinct, il est aimanté par le dragon qui semble se réveiller, écaille verte après écaille verte, flammèche rouge après flammèche rouge. 

Bientôt, pense-t-il moitié émerveillé, moitié effrayé, cette jeune femme au visage si parfait ne va faire qu’un avec le dragon et oui bientôt, elle crie comme l’autre crache des flammes au croissant de son épaule droite, elle se redresse et de ses deux mains, elle attrape le petit garçon qui glisse hors d’elle.
 » 

Loup est un adolescent lunaire, emprisonné pour avoir provoqué un accident de voiture en tentant de rejoindre sa sœur Paloma. Leur mère Phénix, la femme tatouée, magnifique et froide, renoue alors avec cette fille transparente qu’elle n’a pas su aimer. 

Tandis qu’elles tentent de sortir Loup de prison, des souvenirs douloureux de l’enfance volée de Phénix affluent : la trajectoire d’une mini Lolita livrée par ses parents à la convoitise des adultes dévoile la violence sournoise nichée au cœur d’un quartier pavillonnaire, les faux-semblants des tragédies ordinaires. 

Après avoir arraché à coup de dents sa place au monde, Phénix devra apprendre à apprivoiser la colère, la solitude, la culpabilité. 

Nathacha Appanah est née à l'île Maurice et vit en France. Elle est l'auteure de neuf livres qui construisent une œuvre forte et singulière. Son dernier roman, Tropique de la violence, a reçu 14 prix littéraires.


[à paraître 22/08] Nathacha Appanah – Le ciel par-dessus le toit – Gallimard – 9782072858604 – 14 €


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.