Nations Unies : Susan Rice laisse l'ambassade à Samantha Power

Cécile Mazin - 07.06.2013

Edition - International - Samantha Power - Susan Rice - ambassadrice


Lauréate du prix Pulitzer, Samantha Power doit être officiellement nommée ambassadrice des États-Unis à l'ONU par le président Obama, assure le Los Angeles Times. Le poste qu'occupait Susan Rice, dépêchée pour devenir la conseillère sécurité nationale du président, ne sera donc pas restant vacant bien longtemps.

 

 

Samantha Power Speaking in Geneva

US Mission Geneva CC BY-ND 2.0

 

 

C'est en 2003 que Power a reçu le Pulitzer en catégorie non-fiction, pour A Problem from Hell: America and the Age of Genocide. Alors qu'elle était journaliste, Power a couvert le conflit en Bosnie, et ses observations l'ont rendue très critique vis-à-vis de la politique américaine dans le cadre de cette guerre. « Les États-Unis ne sont jamais, dans leur histoire, intervenus pour arrêter le génocide, et n'avaient que rarement fait un point d'étape pour condamner ce qui s'est produit. »

 

C'était pourtant l'administration Obama qui était déjà installée. L'ouvrage de Power lui a conféré une certaine aura, suffisante pour la lancer en politique - d'autant qu'elle devint par la suite collaboratrice régulière du New Yorker. En 2008, elle fit paraître un nouvel ouvrage, Chasing the Flame: One Man's Fight to Save the World, qui cette fois traitait de Vieira de Mello, chef de la mission des Nations Unies en Irak, qui est mort durant les opérations. 

 

Selon les observateurs, cette nomination de Power montre tout l'intérêt qu'Obama porte aux interventions humanitaires, mais également une certaine sensibilité aux questions traitées par la journaliste. 

 

Dans son rôle d'ambassadrice, Susan Rice avait été critiquée, notamment après l'attaque, le 11 septembre 2012, du consulat américain à Benghazi, qui avait provoqué la mort de quatre Américains. Durant une intervention télévisée, Rice avait assuré qu'il s'agissait là d'une protestation contre un film anti-intégrisme, plutôt que d'une attaque terroriste. 

 

Pour beaucoup, le fait que Power n'ait jamais occupé de poste diplomatique pourrait être tout à la fois une faiblesse, et une véritable chance. Au moins aura-t-elle tout à découvrir...