Naulleau et Zemmour, on les a trop vus, explique Laurent Ruquier

Clément Solym - 27.05.2011

Edition - Société - naulleau - zemmour - ruquier


Dehors. Et surtout, n'y revenez pas. C'est en substance ce que les Zéric, Naulleau et Zemmour, se sont fait renvoyer. Et le patron, animateur de l'émission On n'est pas couchés, Laurent Ruquier vient de raconter au Parisien toute la vérité sur ce départ...

« Trop provocateurs, sûrement pas. C’est pour ça que je les ai engagés ! Je ne les ai jamais freinés. Je ne fais pas une émission pour être tranquille. Je continuerai de la même façon », rassure illico le père Ruquier, qui explique sa décision.

Le fait est que depuis cinq saisons, maintenant, on voyait les bobines de l'un et de l'autre, et que Laurent souhaite « apporter un souffle nouveau. Tous les ans, je me pose la question du renouvellement de mon émission. Éric Zemmour en est à sa cinquième saison, Éric Naulleau à sa quatrième, il avait remplacé Michel Polac. J’ai plaisir à casser les habitudes. Soit je change l’animateur, soit je change les chroniqueurs… Je suis l’animateur, c’est moi qui reste ».

Ben c'est dit, non ?

Alors trop provocateurs, non, mais attendus au tournant, c'est certain. Les invités qui sont déjà venus savent à quoi s'attendre, explique Ruquier. « Les invités qui reviennent savent donc comment ça se passe. Ils se préparent. Ou au contraire, certains ne veulent plus venir. Le public ne s’amuse plus. Les chroniqueurs ne doivent pas être toujours les mêmes si on ne veut pas lasser. »

Alors forcément, les parts de marché diminuent, et la maison n'est pas contente. Pour une émission qui fait entre 15 et 30 % de PdM, c'est important, de garder son public...

Et pour les remplacer ? Pour l'heure, personne... on attend...