Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

Naulleau et Zemmour : tandem de choc aux chevilles enflées

Clément Solym - 27.07.2011

Edition - Société - zemmour - naulleau - emission


On savait que tous deux deux n'étaient plus en odeur de sainteté chez Ruquier, mais on les ignorait peut-être taquins, plus que Saint-François. Zemmour et Naulleau ont, la semaine passée, accordé un entretien à TV Magazine pour évoquer leur vie maritale télévisuelle.

Revendiquant l'originalité et la nouveauté, les deux zigues disposeront d'une heure d'antenne pour tout passer « au crible avec des invités », explique Naulleau « où je suis le maître de cérémonie garant du temps de parole quand Zemmour joue son rôle d'éditorialiste et d'aiguillon idéologique ».


Les invités y seront, de l'avis du second, politiques, littéraires, mais l'on piochera parmi les témoins de la société. Et forts de ce qu'ils décideront désormais de ce qui se fera ou non, les deux compagnons se gaussent : « Le fait de pouvoir choisir des invités plus solides va aussi changer les choses. Nous recevrons des gens aux idéologies différentes, mais ils seront capables de les défendre. Ce qui n'était pas toujours le cas chez Ruquier... »

On se souviendra que l'émission On n'est pas couché servait de vivier à promotion pour les maisons d'édition, qui se retrouvaient alors avec une belle audience, pour valoriser leurs auteurs. Pourtant, déplore Naulleau « énormément de personnes refusaient de venir ». On se souviendra que face à Natascha Kampusch, Zemmour s'était montré particulièrement insultant, et diablement odieux. (voir notre actualitté)

Avec une nuance de taille, précise Zemmour : « Les invités politiques étaient poussés, par leurs conseillers, à éviter tout conflit parce qu'ils avaient compris qu'ils n'avaient pas les moyens de nous affronter. Donc, ils tuaient volontairement le débat. Cette fois, nous n'inviterons pas ceux qui ont peur de l'affrontement. »

On peut donc s'attendre à voir défiler Bayrou, pour son ouvrage d'histoire et tous les politiques qui publieront un livre de ce type ? Sûrement pas : « Chez Ruquier, certains invités nous reprochaient de ne pas leur cirer les pompes, comme si nous ne respections pas une sorte de cahier des charges. Cette fois, le contrat est clair : discuter de l'actu sans que ce soit un tir aux pigeons. »

Rendez-vous donc à la rentrée, sur la TNT, chaîne Paris Première, appartenant au groupe M6, et un grand merci à TV Magazine, filiale du Figaro, journal qui fut si ému lorsque Zemmour en fut congédié, peu après l'esclandre du 6 mars 2010, où il avait déclaré que « les Français issus de l'immigration sont plus contrôlés que les autres parce que la plupart des trafiquants sont noirs et arabes. C'est un fait ».