Ne dites plus “smartphone”, mais “mobile multifonction”

Antoine Oury - 11.01.2018

Edition - Société - smartphone traduction - mobile multifonction - Internet of Things traduction


La Commission d'enrichissement de la langue française, dispositif interministériel, publie régulièrement au Journal officiel des listes de termes français adaptés à leur équivalent étranger, souvent en anglais. Le domaine des nouvelles technologies et des télécommunications en fait apparaître une tripotée, et la Commission ne ménage pas sa peine... Et revient même sur la traduction de smartphone, en « mobile multifonction ».


Social apps in smartphone

(Wall Boat, domaine public)

 

La Commission d'enrichissement s'était déjà penchée sur la traduction du terme « smartphone ». En 2009, elle avait ainsi proposé l'expression « terminal de poche », avec le succès que l'on imagine. Cette fois, elle avance « mobile multifonction », à différencier du simple « mobile » qui, lui, ne peut pas accéder à internet. Pour la définition, la commission propose : « Terminal mobile qui assure la téléphonie et l'accès à l'internet par voie radioélectrique, ainsi que d'autres fonctions informatiques ou multimédias ».

 

Parmi les autres termes explorés, le « call scam », ou cette forme d'arnaque par des appels téléphoniques. En français, l'équivalent correct serait « appel-piège », selon la commission. 

 

Le bien connu « QR Code », qui désigne une représentation géométrique à scanner avec son smartphone — son « mobile multifonction » — pour accéder à des contenus, doit aussi être proscrit, souligne la commission : il s'agit d'une marque déposée. À la place, elle incite plutôt à employer « code 2D ». Attention, « flashcode » est aussi une marque déposée, rappelle la commission.

 

23e Semaine de la langue française et de la Francophonie,
lancement le 17 mars 2018

 

L'internet of Things, qui conduira sans doute l'humanité à sa domination par l'intelligence artificielle en reliant tous les objets du quotidien à internet, peut simplement être désigné comme l'internet des objets. Pour éviter que ce réseau mondial ne tombe entre les mains d'une société privée, mieux vaut défendre la « net neutrality » ou « neutralité du net », un terme toutefois déjà bien employé dans le langage courant.

 

Quelques autres termes disposent désormais de leur équivalent en français, à retrouver à cette adresse.

 



Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.