Ne livrez pas le livre à la TVA, pétition pour soutenir le livre

Clément Solym - 10.11.2011

Edition - Société - pétition - livre - TVA


Alors que le gouvernement a annoncé une réévaluation de la TVA réduite la faisant passer de 5,5 à 7 % sauf pour les produits et service de première nécessité, différents acteurs de la chaîne du livre ont élevé leur voix pour protester.

On aura pu lire les réactions de la FILL (Fédération interrégionale du livre et de la lecture), du SNE (syndicat national de l'édition), du SLF (syndicat de la librairie française), du MOTif, ou encore de l'Ecla Aquitaine. Un constat s'impose, une TVA à 7 % ne fera pas gagner beaucoup d'argent au gouvernement (on estime le gain à 60 millions €) mais risque de fragiliser énormément l'industrie du livre.

 


Celle-ci est en pleine mutation vers le numérique et doit déjà composer avec les effets de la crise. Les libraires indépendants qui réalisent déjà une faible marge sur leurs ventes pourraient se retrouver dans une situation plus délicate. Si les librairies indépendantes sont en danger, la diversité culturelle est menacée. Pour faire entendre la voix des amateurs du livre au gouvernement, le MOTif et le Conseil régional d'Ile-de-France ont lancé une pétition :

 


                                                                Ne livrez pas le livre à la TVA !

À l'initiative de Serge Guérin, président du MOTif  et de Julien Dray, vice-président du Conseil régional d'Ile-de-France en charge de la culture, une pétition est lancée pour revenir sur le projet du Gouvernement d'augmenter la TVA sur les livres


                                                         Appel au Président de la République

La hausse de la TVA sur le livre est une atteinte à l'ensemble de la chaîne du livre, des auteurs aux lecteurs. La loi Lang a permis, en France, de préserver des librairies de qualité, de soutenir des emplois utiles et de maintenir une édition indépendante, garante de la pluralité des idées et des écritures. La décision du gouvernement remet gravement en cause l'esprit même de cette loi, et donc la diversité culturelle et la liberté d'expression.

Au moment où le livre traverse une crise grave, alors que les librairies sont menacées et que l'édition entre dans la tourmente de la crise, ce mauvais coup porté aux professionnels est un retour en arrière pour un gain budgétaire espéré très modeste. C'est un coup porté également contre le savoir, la culture, l'intelligence, contre ce qui fait la spécificité et la force de la France, son exception culturelle, en Europe et dans le monde.

Les signataires de cette pétition demandent au Président de la République de revenir sur ce projet et d'exonérer le livre de la hausse de la TVA.

Appel à l'initiative de Serge Guérin, président du MOTif, et de Julien Dray, vice-président du conseil régional d'Ile-de-France en charge de la culture

PREMIERS SIGNATAIRES
Julien DRAY, député de l'Essonne, vice-président du Conseil régional d'Ile-de-France en charge de la culture

Aurélie FILIPPETTI, députée de Moselle


Serge GUERIN, conseiller régional d'Ile-de-France, président du MOTif, observatoire du livre et de l'écrit en Ile-de-France (voir son intervention)

Anne HIDALGO, première adjointe au maire de Paris, conseillère régionale d'Ile-de-France

Jérôme IMPELLIZZIERI, conseiller régional d'Ile-de-France, président de la commission pour la Permanence Artistique et Culturelle

Jack LANG, député du Pas-de-Calais, ancien ministre

Corinne RUFFET, conseillère régionale d'Ile-de-France, déléguée nationale aux politiques culturelles d'EELV

Votre signature : stoptvalivre@gmail.com ou sur le site internet

 

On pourra aussi suivre le mouvement sur Facebook et sur Twitter.