L'auteure de “Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur”, Harper Lee, est morte

Antoine Oury - 20.02.2016

Edition - Les maisons - Harper Lee mort - Harper Lee oiseau moqueur - Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur


La lauréate du Prix Pulitzer 1961 pour Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur, Harper Lee, est morte à l'âge de 89 ans, a révélé le journal local AL. L'auteure est morte dans sa maison, à Monroeville, sa ville natale de l'Alabama où elle était retournée s'installer en 2007, alors que sa sœur Alice était malade. Elle reste connu pour Ne tirez pas et son personnage culte d'Atticus Finch, mais a vraisemblablement signé d'autres livres.

 

truman-capote-harper-lee-002

Harper Lee, à droite, et Truman Capote, à gauche (Peggy O'Connor, CC BY-NC-SA 2.0)

 

 

En effet, si le nom de l'auteure est longtemps resté accolé au seul Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur, HarperCollins publiait en grande pompe Va et poste une sentinelle le 14 juillet 2015. Présenté comme une suite de son ouvrage culte, Va et poste une sentinelle avait laissé un sentiment mitigé aux lecteurs : le texte constituait en fait une sorte de brouillon à Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur, et certains libraires américains ont été jusqu'à les rembourser, tant le livre les avait déçus. 

 

Tout le monde préférera donc se souvenir de Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur : née le 28 avril 1926, Lee passe toute son enfance à Monroeville, et poursuit ensuite ses études à l'université de l'État d'Alabama. En 1949, elle déménage à New York, et travaille pour une compagnie aérienne tout en poursuivant l'écriture. Fin 1956, elle reçoit, de la part de ses amis, un an d'avances sur son salaire, avec un mot qui l'invite à écrire son roman.

 

En 1957, elle présente à la maison d'édition aujourd'hui disparue J. B. Lippincott Company un manuscrit, qui tombe entre les mains de Therese von Hohoff Torrey. Cette dernière est impressionnée, à la lecture du manuscrit alors titré Va et poste une sentinelle, mais demande à Lee de le réécrire. C'est cette réécriture qui deviendra Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur.

 

On connaît la suite : le livre rencontre un immense succès, et il est notamment aidé par le Prix Pulitzer en 1961, puis, l'année suivante, par l'adaptation cinématographique de Robert Mulligan, avec Gregory Peck et John Megna.

 

 

 

Après la parution de son livre, Harper Lee avait adopté le comportement de J.D. Salinger, autrement dit, un minimum d'interactions avec le grand public et la presse. Les dernières années de sa vie ont malheureusement été marquées par de nombreuses affaires judiciaires : l'une d'entre elles impliquait directement l'auteure, contre un musée de sa ville natale, tandis qu'une autre visait son avocate, accusée d'abus de faiblesse, mais une enquête avait classé le dossier sans suite.

 

TeleRead rappelle que les œuvres de Harper Lee sont à présent protégées pendant 95 années, à partir de la mort de l'auteure. Largement de quoi exploiter son œuvre : l'avocate de l'auteure révélait l'année dernière qu'elle avait découvert un troisième livre inédit.

 

« Le monde sait que Harper Lee était une brillante auteure, mais ce que beaucoup ne savent pas c’est qu’elle était une femme extraordinaire, d’une grande joie, d’humilité et de bonté », assure Michael Morrison, président de HaperCollins US.  

 

Son agent, Andrew Nurnberg, dans un communiqué, se rappelle des dernières années passées avec elle. « Quand je l’ai vue, voilà seulement six semaines, elle était pleine de vie, son esprit aussi espiègle et fort que jamais. »

 

Sara Nelson, directrice d’Amazon Kindle Books, souligne qu’elle « fut l’une des plus grandes auteures américaines du XXe siècle. Son tableau dans To Kill A Mockingbird, des pré-droits civils dans le Sud a changé des vies, mais son évocation de l’enfance, de l’innocence et de ces pertes, nous a le cœur. »

 

(via AL, Variety)

 


Pour approfondir

Editeur : Lgf
Genre : litterature...
Total pages : 447
Traducteur :
ISBN : 9782253115847

Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur

de Harper Lee (Auteur) Avis des internautes (1

Dans une petite ville d'Alabama, au moment de la Grande Dépression, Atticus Finck élève seul ses deux enfants. Homme intègre et rigoureux, cet avocat est commis d'office pour défendre un Noir accusé d'avoir violé une Blanche. Ce bref résumé peut expliquer pourquoi ce livre, publié en 1960 - au coeur de la lutte pour les droits civiques - , connut un tel succès et reçut le prix Pulitzer en 1961. Il ne suffit pas en revanche à comprendre pourquoi ce roman est devenu un livre-culte aux Etats-Unis et dans bien d'autres

J'achète ce livre grand format à 6.60 €