NearSt, start-up qui livre des ouvrages aux Londoniens en moins d'une heure

Orianne Vialo - 19.07.2016

Edition - International - livraison livres NearSt - NearSt Amazon Londres - livraison ouvrages rapide


Elle travaille avec 40 détaillants et comptabilise 100.000 produits inscrits dans sa base de données. La société NearSt, basée dans les bureaux de Google à Londres, fait un premier pas dans l’aventure de la livraison à domicile avec plus d’une corde à son arc. Lancé le 12 juillet dernier par trois amis, qui souhaitent directement concurrencer Amazon et son service de livraison vanté par ses utilisateurs, cette entreprise, pour l’instant spécialisée dans la livraison d’ouvrages permet aux librairies londoniennes de toucher un nouveau cœur de cible tout en livrant les clients… en moins d’une heure.

 

Capture d'écran de la page d'accueil du site NearSt

 

 

Ils viennent tout juste de présenter le concept aux Londoniens, et celui-ci est déjà largement relayé, autant par les médias que les libraires eux-mêmes, qui y voient une opportunité de rebooster leurs ventes : 

 

 

 

 

 

Le site web et l’application mobile NearSt — application uniquement disponible sur iOS pour le moment — lancés la semaine dernière permettent aux utilisateurs de soutenir le commerce de proximité puisque les produits qui leur sont proposés ne sont vendus qu’à quelques kilomètres à la ronde. 

 

Pour Andy Barr, le gérant de la librairie Belgravia Books, cette technologie est simple à utiliser. Il n’a qu’à faire quelques modifications sur une feuille de calcul tous les jours pour que les stocks disponibles de la librairie apparaissent en ligne sur l’application mobile et sur le site internet NearSt. « Lorsque la librairie reçoit une commande d’un utilisateur NearSt, nous recevons un e-mail auquel nous devons répondre en moins de cinq minutes. Si nous ne le voyons pas, nous recevons un appel automatisé » précise-t-il. Les librairies sont donc plus impliquées dans la vente en ligne, et participent à améliorer la facilité d’achat du consommateur. En ce qui concerne la livraison à domicile, c’est la société NearSt qui se charge de tout. 

 

Un service de livraison plus rapide pour promouvoir le commerce de proximité

 

 

 

Ceux qui souhaitent utiliser les services de l’entreprise n’ont qu’à se rendre sur le site internet ou l’application NearSt, entrer leur code postal ou le nom de leur rue, rechercher le livre qui leur plaît pour voir s’il est en stock à proximité. Si c’est le cas, ils peuvent passer commande, avec la garantie d’être livrés en moins d’une heure, ou d’aller chercher les livres qu’ils ont commandés directement dans la librairie où ils ont effectué leurs achats, et ce, dès la validation de leur commande. 

 

Dans une interview accordée au Bookseller, Nick Brakenbury, fondateur et président de NearSt a expliqué que la société avait préféré s’associer en premier avec les librairies, car ils pensent avoir un grand rôle à y jouer.

 

« D’un point de vue technologique, c’était très difficile, car beaucoup d’ouvrages proposés par les libraires n’étaient disponibles qu’en un seul exemplaire... Nous pensons que notre service va changer la façon de consommer des clients, pour les années à venir, surtout lorsqu’ils se rendront compte à quel point il est facile d’obtenir quelque chose commandé en ligne aussi rapidement », poursuit-il.  

 

« Les consommateurs désirent de plus en plus obtenir un produit à la seconde même où ils l'achètent et surtout, l'avoir où ils veulent. La livraison au détail s'est rapidement imposée à Londres, pour répondre à cette demande. NearSt est parfaitement placé pour suivre cette tendance et déverrouiller ces possibilités à destination des détaillants. » 

 

Concurrencer Amazon ? 

 

Si elle est exclusivement représentée à Londres pour le moment, la société projette déjà de s’étendre au Royaume-Uni et en Europe. « Nos ambitions pour 2020 sont d’être en mesure de proposer tous les produits de toutes les boutiques grâce à NearSt », continue le dirigeant de la start-up.

 

Le projet est d’ailleurs déjà sur les rails puisque la société prévoit de lancer d’autres services dès la fin de ce mois-ci, en proposant plus de produits à la vente. Produits de beauté et de santé, vêtements de sport, cadeaux, produits de bricolage, produits électroniques...

 

« Pourquoi devrions-nous attendre un paquet qui viendrait de l’autre bout du monde, quand on peut l’obtenir instantanément d’une boutique située à quelques minutes de vous ? [...] Après tout, il y a des centaines de librairies partout à Londres. Mais aujourd’hui, leur inventaire est invisible depuis les smartphones des clients, ce qui fait les gens se tournent souvent vers les détaillants en ligne [Amazon, par exemple, NdR]. Avec NearSt nous voulons changer la donne, en mettant en avant la gamme et la valeur des commerces de proximité. »

 

Si le président de NearSt déclare à tout va qu’il souhaite être le concurrent direct d’Amazon dans quelques années, d’autres tempèrent un peu le jeu, comme Tessa Shaw, copropriétaire de la librairie Ink@84. « Il est compliqué de viser plus haut qu’Amazon mais je pense que beaucoup de personnes qui viennent dans notre librairie ne veulent plus acheter sur Amazon. Ils veulent soutenir les boutiques de la communauté, donc le concept pourrait très bien fonctionner de cette façon. » (via The Bookseller, The Guardian)

 

Sur Paris, il reste toujours l’option de passer par le réseau de librairies Librest, qui proposent depuis ce modèle depuis maintenant six ans, avec livraison en 3 heures. Seule restriction, commander moins de 7 à 8 livres – soit trois kilos de matière prochainement grise. Les livraisons sont également réalisées sur Vincennes. Le tout à vélo, ce qui reste nettement plus écologique que la solution londonienne. 

 

Na !