Négociation de bail complexe entre la librairie Delamain et les Qataris

Nicolas Gary - 09.09.2014

Edition - Librairies - librairie Paris - ministère Culture - Conseil Etat


Exclusif : Installée initialement sous les arcades de la Comédie française depuis 1700, la librairie Delamain est un symbole de la vie culturelle dans ce quartier du 1er arrondissement de Paris. Elle s'installera en 1906 au 155 rue Saint Honoré, non loin du Conseil d'État et du ministère de la Culture. Or, son bail est actuellement en négociation, a appris ActuaLitté, et laisse planer quelques nuages sombres quant à l'avenir de l'établissement.

 

 

 

Sur 90 m2 de superficie, cette librairie offre un choix très littéraire, avec un fonds de sciences humaines, de théâtre ou de poésie, mais également un domaine d'ancien pour bibliophiles. On y retrouve souvent Jean-Louis Debré, président du Conseil constitutionnel, ou encore Denis Podalydes [sociétaire de la Comédie française. Des personnalités du monde culturel, aux personnels du Conseil d'Etat en passant par ceux de la rue de Valois, la librairie est également l'une des dernières de l'endroit. 

 

Et d'autant plus que la librairie del Duca, située boulevard des Italiens a fermé en novembre 2012, peu après le Virgin du Louvre, qui avait suivi l'effondrement de l'enseigne, en janvier 2012.

 

La librairie, située au rez-de-chaussée, face à la place Colette, est devenue une filiale des éditions Gallimard en 1986. Mais elle est aussi en contrat locatif dans un immeuble géré par un fonds qatari, Constellation Hotels Holdings – où l'on retrouve l'Hôtel du Louvre, la Brasserie du Louvre, etc.. Cette société de gestion, basée au Luxembourg, est entièrement contrôlée par des capitaux qataris, et a déjà procédé à plusieurs rachats en France, comme l'hôtel Martinez à Cannes, le Palais de la Méditerranée à Nice et le Concorde Lafayette.

 

La négociation entre les responsables de l'Hôtel et les gérants de la librairie est actuellement en cours, et nous ne sommes pas parvenus à obtenir de commentaires. La seule chose qui ressort de la situation, c'est l'inquiétude autour du devenir de la librairie. En effet, Constellation Hotels Holdings avait annoncé, en février 2013, que différents établissements passeraient en gérance chez Hyatt Hotels Corporation. 

 

Hotel du Louvre

Hôtel du Louvre

Problemkind, CC BY 2.0

 

 

Un projet de rénovation et de travaux était envisagé, sans qu'il n'y ait alors de calendrier réellement fixé. Pour l'Hôtel du Louvre, les travaux affecteraient évidemment la librairie, mais ce ne serait pas là le plus problématique. Or, selon les informations dévoilées dans la presse à cette époque, c'était l'Hôtel du Louvre qui allait connaître les plus importantes modifications. On parlait d'une rénovation avec deux à trois années de travaux, sur un édifice historique, remontant au milieu du XIXe siècle. 

 

Puisque l'on parle d'un renouvellement de bail, il y aurait évidemment une révision du loyer, susceptible, selon nos informations de tuer littéralement la librairie. À ce jour, celle-ci supporte le loyer avec une santé financière tout à fait appréciable, mais une augmentation trop importante rendrait facilement ingérable l'établissement, voire déficitaire.

 

Et l'inquiétude est d'autant plus grande que les boutiques susceptibles de remplacer la librairie modifieraient radicalement le paysage urbain. On n'a pas vraiment les mêmes critères de commercialité selon que l'on conserve une librairie de création, ou un joaillier, voire un parfumeur. Et il faudra parvenir à faire comprendre l'importance de cet établissement dans le quartier. Les services de la Ville de Paris sont manifestement informés de la situation ; nous tenterons d'avoir de plus amples informations dans ces prochaines heures.