Nettoyage à la maison, quand le ménage devient obsessionnel

Victor De Sepausy - 14.04.2020

Edition - Société - nettoyer maison confinement - livre ranger maison - nettoyage ménage maison


Si les réseaux fourmillent d’activités sportives, de recettes et de ressources pour s’occuper, le ménage est devenu une forme d’occupation première. Ranger, trier, jeter a fait les beaux jours de Marie Kondo, mais quand frappe l’assignation sanitaire à résidence, on atteint un autre niveau.


pascalhelmer CC 0


Ce n’est pas pour rien que le livre de Marie Kondo est la meilleure vente d’Amazon. Ranger : l’étincelle du bonheur publié chez Pygmalion (trad. Laurence Le Charpentier) occupe la première place dans les rubriques Médias, Do-it-Yourself (en anglais dans le texte de la version française) ou encore Réparation de la maison. 

Le confinement n’y est évidemment pas étranger, bien que le livre ait déjà atteint de belles réussites. En grand format et poche, il cumule près de 70.000 exemplaires écoulés en France, mais au cours des dernières semaines, annonce Edistat, c’est le calme plat. En fait, depuis début 2020, plus largement. 
 
Outre-Manche, nous apprend le Guardian, le nettoyage serait également une mode, prenant pour preuve le livre de l’influenceuse-nettoyage — on dit clearfluencer dans la langue de Shakespeare. Avec Hinch Yourself Happy, Sophie Hinchcliffe, forte de plus de 3,3 millions de followers sur Instagram nettoie tout du sol au plafond. 

Son éditrice, Charlotte Hardman, l’assure : « Il y a des choses qui échappent à notre contrôle, en ce moment. Mais le ménage est quelque chose que nous pouvons faire, non seulement pour rendre la maison accueillante, mais aussi pour nous aider à soulager notre anxiété. Sophie a construit une communauté incroyable où les fans peuvent se sentir connectés et ensemble, en cette période d’isolement. » 

Et de conclure : « Elle est comme un rayon de soleil. » Qui lave plus blanc que blanc, la preuve : 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

AD | Good morning my Hinchers!! How are we all today? My kitchen is smelling lavender escape fresh  wish I could fit you all in here with me! So ... I’m lucky enough to say I’m working with one of my fave brands @dunelmuk again  but this time it’s slightly different! Did you know that Dunelm are now the proud sponsors of ITV’s This Morning show, which you all know I love  Basically they are running a four-week campaign to celebrate their partnership with This Morning where they will be celebrating the “Great British morning”! So...Dunelm are researching to find out the habits of the UK’s morning routine! Now, as you know, mine always starts off with the making and spraying of the beds! And a wipe and pine of the toilets  Once that’s done I come downstairs to wipe down the kitchen (and most rooms ) with some diluted Zoflora in a spray bottle and Pinkeh  SO let’s help Dunelm with this and have a little fun! Simply use #MyDunelmMorning on your stories and posts and tell us what your morning routine is! Let’s not deny the fact we’re all a little nosey so I wanna know everyone’s routines and we can all share each others  I hope you all have a wonderful day guys, as always ... all the best Hinchers! Sending you all a big Hinch hug! My team  #imahincher #mrshinch #hinching #MyDunelmMorning #readysethinch

Une publication partagée par Sophie Hinchliffe (@mrshinchhome) le




La tendance est bien là : Le Monde est parvenu à publier deux articles sur le sujet du ménage en moins de deux semaines. Et l’autrice Titiou Lecoq revendique dans Slate d’avoir redécouvert « les vertus du ménage ».

Le tout avec l’espièglerie de citer son dernier livre, Libérées (Le combat féministe se gagne devant le panier de linge sale) :
 

« Faire le ménage, ranger, nettoyer, astiquer, organiser, c’est devenir Dieu. Peut-être Dieu avec un balai de chiottes à la main dans un F2 de banlieue parisienne, mais Dieu quand même. Dans Le Deuxième Sexe, Simone de Beauvoir a cette phrase terrible : “Elle se mit à faire de l’ordre comme d’autres se mettent à boire.” […] On tire du ménage une sensation de contrôle et de pouvoir rarement égalée, dans la mesure où il est aussi un défi au temps. Une lutte acharnée contre la peur du vieillissement, de la mort, de la dégradation. Il y a une dimension psychanalytique et existentielle du plaisir ménager. Nettoyer, polir, astiquer, faire briller, c’est un combat physique, comme si on gagnait quelque chose sur la matière, qu’on faisait revenir le monde à un état antérieur en inversant la courbe naturelle du temps. »


En revanche, les conseils de Marie Kondo incitant à jeter ses livres n'ont pas toujours trouvé une oreille attentive...


Commentaires
Torcher la baraque ou pas la torcher: nouvelle angoisse métaphysique au temps du virus.
Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.