Neuf universités se liguent pour faire front face aux réformes

Clément Solym - 09.02.2009

Edition - Société - présidents - universités - appel


Les neuf présidents (ou vice-présidents) des universités de Paris-III Censier, Paris-IV Sorbonne, Paris-VIII Saint-Denis, Paris-X Nanterre, Paris-XIII Villetaneuse, Montpellier-III, Besançon, Rouen et Grenoble-III, ainsi qu'un représentant de l'Inalco (Institut national des langues et civilisations orientales) se sont réunis à la Sorbonne pour prier le gouvernement de mettre un terme à certaines réformes.

Ces « réformes controversées » sont celle changeant le statut des enseignants-chercheurs et celle concernant la formation des futurs professeurs des écoles, des collèges et des lycées. Dans cet appel lancé aux ministres de l'Éducation nationale et de l'Enseignement supérieur et de la Recherche, les présidents estimaient que c'était la seule solution pour pouvoir rouvrir les discussions.

« Les présidents d'université et les représentants d'université présents en Sorbonne appellent les deux ministres de l'Éducation nationale et de l'Enseignement supérieur et de la Recherche à retirer tous les projets de réforme controversés, condition nécessaire à l'ouverture de véritables négociations et à la relance du nécessaire processus de réforme auquel doit être associé l'ensemble de la communauté universitaire ».