New Order : "Des anecdotes scandaleuses" dévoilées dans le dernier livre de Peter Hook

Orianne Vialo - 09.08.2016

Edition - Société - New Order livre - Peter Hook Substance : Inside New Order - Peter Hook livre New Order


Peter Hook s’apprête à sortir un nouvel ouvrage sur les années durant lesquelles le groupe New Order a exercé. Le livre de 768 pages est centré sur l’époque où le bassiste faisait encore partie du groupe de musique. Intitulé Substance : Inside New Order, l’ouvrage fait suite à ses précédents livres, Unknown Pleasures : Inside Joy Division (Simon & Shuster, 2013) et The Haçienda : How Not to Run A Club (Simon & Schuster, 2009). Sa sortie est prévue pour le 6 octobre prochain chez Simon & Schuster. 

 

Peter Hook en mai 2011 (Phil King, CC BY 2.0)

 

 

L’ouvrage est déjà disponible en précommande sur Amazon, au prix de 13 £. Il y raconte l’histoire de la formation de New Order, après la mort de Ian Curtis, leader de leur ancien groupe Joy Division. « Nous n’avons pas vraiment pensé à la suite. C’est arrivé comme ça. Un jour, nous étions Joy Division, puis notre chanteur s’est suicidé et lors de notre rencontre suivante, nous étions un nouveau groupe…» explique Peter Hook dans son nouvel ouvrage. Substance : Inside New Order commence exactement là où Unknown Pleasures : Inside Joy Division s’est terminé. 

 

« Deux albums acclamés et une tournée américaine à venir — Joy Division avait le monde à leurs pieds. Puis, à la veille de cette tournée et le début de ce qui aurait sûrement été un succès international, Ian Curtis, le chanteur du groupe, s’est suicidé. Ce groupe était New Order. Leur musique distinctive — une fusion de post-punk et de musique électronique révolutionnaire — a ouvert la voie à l'explosion de la dance music des années 80 et leur a valu la réputation d'être l'un des groupes les plus influents de leur génération. Malgré leur succès, le groupe n’avait pas toujours les mêmes idées visionnaires, et les relations ont souvent été pleines de tensions. »

 

Couverture du nouvel ouvrage de Peter Hook

 

 

Un nouvel ouvrage pour de nouvelles révélations ? 

 

Peter Hook a quitté New Order en 2006 pour créer un nouveau groupe, Freebass, avec deux autres bassistes. Ils sortent un seul et unique album en 2010 et se séparent. Le mois de novembre de la même année, il reforme un autre groupe, Peter Hook and The Light. Il reprend, en compagnie de trois autres musiciens le premier album de Joy Division, Unknown Pleasures. Depuis 2014, il est en tournée avec son groupe et reprend à la fois des chansons de Joy Division et de New Order.

 

Dans son nouvel ouvrage, Peter Hook écrit un compte-rendu complet et sans tabou de toute l'histoire de la bande de New Order, enrobé d’anecdotes scandaleuses. Y figurent aussi chaque setlist et itinéraire de la tournée, entrecoupées d'« anecdotes de geek » sur chaque équipement électronique utilisé pour forger le son qui a changé le rock et la musique électronique.

 

Des autobiographies qui ne sont pas au goût de tous les membres de New Order

 

En 2014, Peter Hook avait déclaré qu’il détestait l’autobiographie de Bernard Sumner, chanteur et guitariste de New Order, publiée le 18 septembre 2014 chez Bantam Press (Random House). Dans une longue tribune publiée sur Billboard, Peter Hook compare sa version de l’histoire des groupes, et celle dépeinte par Sumner dans son ouvrage Chapter and Verse : Joy Division, New Order and Me.

 

« Pour moi, le problème de ces souvenirs réside dans le fait qu'ils sont tous mis au service d'une argumentation visant à justifier la reprise du nom et des activités de New Order en 2011 — ce que je considère comme illégal et que je conteste toujours. C'est comme un moyen de se convaincre, de convaincre les fans et peut-être même moi qu'il avait le droit de le faire » avait-il déclaré à l’époque. 

 

 

(via Rolling Stone)