medias

New York : Une bibliothèque ra(p)dicale dans le Bronx

Antoine Oury - 27.03.2013

Edition - Bibliothèques - Richie Perez Radical Library - Bronx New York - hip hop


C'est dans une ancienne usine de bonbons que le mouvement Rebel Diaz Arts Collective a élu domicile : pour accueillir des ateliers de travail autour de plusieurs disciplines ou des open mics au cours desquels les MCs s'affrontent. Mais aussi pour une bibliothèque, la Richie Perez Radical Library.  Celle-ci propose une série d'ouvrages autour du mouvement hip-hop, avec quelques figures intellectuelles marquantes.

 

 Fundraiser for the Richie Perez Radical Library

Flyer de Richie Perez Radical Library, Mowgli!, Tous droits réservés

 

 

Le Rebel Diaz Arts Collective (RDACBX) s'engage depuis quelques années à accueillir tous ceux qui souhaitent, dans le South Bronx, découvrir les arcanes du mouvement hip-hop. Résistance et réflexion se répondent, et il ne manquait à la structure d'une vingtaine de personnes qu'une bibliothèque digne de ce nom. Grâce à un partenariat avec la librairie indépendante Bluestockings, dans le Lower East Side, c'est chose faite.

 

Pour commencer, 300 livres ont été donnés au collectif, qui organisera régulièrement des concerts aux prix libres pour étoffer son catalogue. Les MCs pourront venir s'inspirer de la prose de RZA ou KRS-ONE, ou encore ouvrir leurs esprits aux réflexions des grandes figures de la cause noire comme Angela Davis ou Malcolm X. « Je leur dis : "Plus vous lisez, plus vous serez mortels comme MC" », explique Rodstarz, aka Rodrigo Venegas, du crew Rebel Diaz.

 

 Pour le moment, avec des catalogues en constitution, la bibliothèque ne propose qu'une consultation sur place, mais les emprunts seront bientôt de rigueur. « Nous sommes ce que nous mangeons ("eat"), mais aussi ce que nous lisons ("read"). Nous avons voulu mettre en place un endroit pour éduquer nos jeunes », assure Claudia de la Cruz, également membre du RDACBX.

 

La bibliothèque rend hommage à Richie Perez, un activiste né en 1944 et mort en 2004, combattant pour les libertés civiques dans les années 60 et bienfaiteur des populations ignorées ou mises de côté dans le pays de la liberté d'expression.