Ni bar ni médiathèque ni librairie : Chez Josette, “un lieu d’expérimentation sociale”

Heulard Mégane - 12.08.2019

Edition - Librairies - café-librairie - rencontre littéraire - chez josette librairie


À la rentrée, Charleville-Mézières, dans les Ardennes, accueillera un café-littéraire en plein cœur de la ville, Chez Josette. Le projet se veut associatif et un appel aux dons a été lancé sur une cagnotte en ligne afin de le concrétiser.

engin akyurt de Pixabay 


Le 14 septembre prochain, les habitants de Charleville pourront découvrir le café-librairie au 3-5 de la rue de l’Arquebuse. C’est sous l’impulsion d’un collectif de 12 personnes de l’association API (Ardennes Initiatives Populaires) que Chez Josette verra le jour. 

Ils ont la volonté de rendre la lecture disponible à tous, mais aussi de créer un lieu de rencontre culturelle. Ferdinand, bénévole au sein du collectif, explique à Radio 8 qu’ils ont souhaité « créer un lieu accueillant, convivial, tourné vers l’édition indépendante, les débats de société et l’accueil social, destiné aux habitants ».

Cette librairie proposera des titres pour tous les goûts. L’API déclare qu’elle regroupera le catalogue de « 100 maisons d’édition locales et/ou indépendantes, 3000 titres de livres de sciences humaines, littérature, poésie, théâtre, arts du spectacle, et des livres d’occasion pas chers ou à prix libre. Et un espace bibliothèque pour consulter sur place, des revues et journaux à feuilleter. »
   

Un lieu de rencontre, de discussion et de création


Ferdinand poursuit : « L’idée, c’est qu’on puisse utiliser ce lieu non seulement pour trouver de chouettes bouquins, mais aussi juste pour passer du temps : on ne sera pas obligé de consommer. Donc même si l’on a une heure à tuer avec ses gamins, on peut venir passer un petit bout de temps dedans, c’est un espace de discussion, un lieu de rencontre. »

En effet, le collectif Chez Josette proposera également de nombreux ateliers (bricolage, jardinage, dessin, d’écriture, d’initiation au graphisme, à la vidéo), mais aussi du soutien scolaire, des projections de courts-métrage, de documentaires, des spectacles, une grainothèque, une herboristerie ou bien des lectures de poésie. Et par la suite, le lieu se développera « grâce aux gens qui vont utiliser ce lieu et qui pourront proposer des ateliers », précise le bénévole. 

Une fois par semaine, le collectif organisera un débat avec un auteur ou autour d’un livre, d’un film, d’une association locale ou d’une thématique particulière. Plus loin, un jardin collectif sera installé pour « se rencontrer les mains dans la terre ».
 
Ferdinand conclut : « On est une douzaine dans le collectif à avoir ressenti le même manque. C’est-à-dire un espace qui ne serait ni un bar, ni une médiathèque, ni une librairie, mais qui serait au milieu de tout cela. Un lieu d’expérimentation sociale, où les gens pourront se sentir chez eux, être à l’aise pour s’impliquer dans la ville. »

Des intervenants sont déjà programmés pour les premières semaines de l’ouverture du café-librairie : la troupe de théâtre, la Compagnie La Tête dans le Sac, viendra pendant le Festival des Marionnettes. Michel Pinson et Monique Pinson-Charlot, spécialistes des études sociologiques sur la richesse, viendront en octobre parler de la mémoire des luttes de la sidérurgie à Nouzonville.

Le collectif a donc lancé un appel au don pour finir de financer le projet et devenir adhérent de l’association. Ils précisent également être ouverts à l'accueil de nouveaux bénévoles qui auraient envie de s’impliquer.


Commentaires
Excellente initiative ! Je participerai dès ce soir par ma présence au débat avec les Pinçon Charlot ainsi que financièrement !
Bonjour



Très belle initiative. J'adhère complètement. Allier le plaisir de lire,de se cultiver, de partager et d'apprendre parle biais d'intervenants en la matière. Voilà une belle richesse intellectuelle et sociale.
Super initiative! Merci de me tenir informée du développement du projet et de vos activités...
Dans un premier temps j ai envie de connaître votre organisation et pourquoi pas pouvoir participer en tant que bénévole
Ce projet me semble très intéressant , je passerai vous voir .
Super ! Ça donne envie de passer voir. Ardennes not dead ! cool smirk
Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.