Ni le Nobel ni le Pulitzer ne préservent de la censure

Clément Solym - 20.05.2009

Edition - Société - Prix - Nobel - Pulitzer


Toni Morrison est une romancière américaine née en 1931 et a obtenu un prix Nobel en 1993, mais également un Pulitzer en 1988. Les parents devraient tous prendre en considération ces deux récompenses avant de faire du zèle. Et pourtant une enseignante au lycée de Shelby, dans le Michigan a été contrainte suite à une plainte parentale de retirer de son programme d'étude le livre Song of Solomon.

Selon eux, le livre porte en lui des références sexuelles, de la violence et profanant les valeurs. Publié en 1977, donc pas tout à fait né de la dernière pluie, et traduit en français sous le nom Le Chant de Salomon en 1996, il raconte la quête d'identité d'un Afro-américain vivant... dans le Michigan.

Les associations de parents se sont mobilisées pour contester l'utilisation de ce livre dans le cadre scolaire jusqu'à ce que finalement, Jane Glerum soit forcée de tout bonnement censurer son programme et de supprimer le livre. Cependant, il est manifestement toujours disponible dans la bibliothèque de l'école.

Ces mêmes parents s'étaient également opposés farouchement à ce que La Couleur pourpre, du Nobel Alice Walker ou encore Johnny s'en va-t-en guerre, de Dalton Trumbo figurent dans la liste des ouvrages étudiés en classe.

Le responsable de l'établissement Dana McGrew confirme la décision qu'elle a prise, mais se retranche sur la force de la communauté qui était très tranchée sur la question. L'enseignante a pour sa part refusé de faire tout commentaire.