Nicolas Sarkozy et les émissions littéraires à la télévision

Clément Solym - 17.06.2008

Edition - Société - bateau - livre - Ferney


Finalement, la triste nouvelle s'est répandue, alors que la chaîne nous avait bien dit d'attendre : le Bateau livre ne figurera pas dans la grille de rentrée télévisuelle de France 5. Frédéric Ferney, le journaliste qui la présentait en a même appelé à Nicolas Sarkozy dans une lettre qui fut adressée au président le 9 juin dernier.

« Mon ambition : faire découvrir de nouveaux auteurs en leur donnant la parole. Notre combat, car c'en est un : ne pas céder à la facilité du divertissement pur et du people. [...] Donner l'envie de lire », explique-t-il. Et de questionner : « La télévision publique est-elle encore le lieu de ce combat ? Y-a-t-il encore une place pour la littérature à l'antenne ? Ou bien sommes-nous condamnés à ces émissions dites culturelles où le livre n'est qu'un prétexte et un alibi ? »

Un problème qui dépasse les intérêts personnels

Une semaine après cet envoi, le président étant débordé, pas de nouvelles. Même pas un dir-cab pour accusé réception. « Si j'ose vous écrire, c'est que l'enjeu de cette décision dépasse mon cas personnel », affirmait pourtant Frédéric. Et l'APF, il dévoile reconnaît « un problème entre les discours qu'a tenus Nicolas Sarkozy sur les définitions du service public [...] et puis ce qui se passe actuellement : on fait venir Julien Courbet, Patrick Sabatier ». « Si c'est comme ça qu'on pense pouvoir redonner un sens au service public, c'est tout de même terrifiant », lâche-t-il non sans amertume.

Pour lui, l'équipe de France Télévisions ne croit pas aux livres et finalement, c'est le service public qui se fourvoie sur une « fausse route et s'épuise en essayant d'imiter le modèle de la télévision commerciale. On perd sur les deux tableaux : on fait moins d'audience qu'eux et on perd le combat culturel ».

Le journaliste avance également que son émission « réunit environ 180 000 fidèles qui sont devant leur poste le dimanche matin à 8h45 ( ! ) sur France 5, sans compter les audiences du câble, de l’ADSL et de la TNT ( le jeudi soir) ni celles des rediffusions sur TV5. C’est aussi l’une des émissions les moins chères du PAF. » Sur un blog de France 3, uné pétition a été mise en ligne...