Nicolas Sarkozy s'entretient avec la famille d'un lycéen poignardé

Clément Solym - 07.03.2010

Edition - Société - Sarkozy - violence - sécurité


Avant d’affronter le monde agricole sur la journée de samedi, le président de la République, Nicolas Sarkozy, a reçu, vendredi, la famille d’Hakim Maddi, lycéen poignardé dans son propre lycée en janvier dernier. Cette affaire avait alors particulièrement touché l’ensemble du Val-de-Marne, provoquant un soulèvement afin de demander une meilleure sécurité au sein des établissements scolaires

Devant la famille du défunt, Nicolas Sarkozy, en présence du ministre de l’Education nationale, a souhaité se montrer particulièrement ferme et rassurant. Se disant attentif à ce que « la procédure judicaire en cours aboutisse le plus rapidement possible afin que justice soit faite», Nicolas Sarkozy a fait une nouvelle fois part de « toute sa compassion » rapporte l’AFP, d’après le communiqué officiel.

Ce nouveau fait de violence avait déclenché l’idée d’organiser, au plus tôt, c’est-à-dire en avril prochain, la tenue d’états généraux pour réfléchir à la sécurité dans les écoles. Déjà, c’est plus rassurant que de parler de réfléchir sur la violence à l’école…

Reste à savoir quelles nouvelles mesures pourront être proposées pour assurer encore davantage de protection aux lycéens et collégiens scolarisés dans des zones particulièrement sensibles. Depuis 2007 et l’arrivée de Nicolas Sarkozy, de nombreuses propositions ont déjà été mises en place, avec, notamment, la création de brigades spéciales permettant d’intervenir au cas par cas dans les établissements qui doivent faire face à un grand nombre de faits de violence.