Nicolas Sarkozy se fait atomiser par Rowling sur la question du burkini

Clément Solym - 25.08.2016

Edition - Société - Burkini France polémique - Rowling Burkini Sarkozy - islam vêtement Burkini


Jamais à court de raisons d’intervenir dans la vie publique, JK Rowling met les pieds dans le plat. Alors que la polémique autour du burkini fait rage dans l’Hexagone, la romancière écossaise épingle violemment Nicolas Sarkozy sur cette question.

 

Burkini not allowed. Minimum flesh requiered.

Bruno Sanchez-Andrade, CC BY 2.0

 

 

Quand Nicolas Sarkozy n’écrit pas de livres, il s’exprime à hue et à dia sur le monde français. L’ancien chef de l’État assurait ainsi, à propos du burkini, que le port de ce vêtement relevait d’un « acte militant, une provocation ». 

 

Plus précisément : « Porter un burkini est un acte politique, militant, une provocation. Les femmes qui le portent testent la résistance de la République. » (via Figaro)

 

C’est d’ailleurs dans ce contexte qu’il a également proposé de durcir la législation, afin d’instaurer « une loi qui interdise tout signe religieux ostensible non seulement à l’école, mais également à l’université, dans l’Administration, et aussi dans les entreprises ».

 

JK Rowling n’a pas manqué le coche : 

 

Donc Sarkozy qualifie le burkini de « provocation ». Que les femmes couvrent ou découvrent leur corps, on dirait que nous l'avons toujours, toujours, "cherché"

 

La polémique de l'été n’en a pas fini...